AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Temps de crise dans le secteur pharmaceutique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
D@n (Daniel Beldio)



Nombre de messages : 3210
Age : 65
Localisation : Pays de l'Arbre et de l'Eau
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Temps de crise dans le secteur pharmaceutique   Mar 25 Jan - 11:46

L'exemple espagnol...

Industrie pharmaceutique
Temps de crise dans le secteur pharmaceutique

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/65671.htm

L'industrie
pharmaceutique espagnole forte de 40.000 emplois est concentrée dans
les Communautés Autonomes de Madrid (45%) et de la Catalogne (43%). Neuf
laboratoires représentent à eux seuls la moitié de la production des
médicaments : Pfizer, Novartis, Almirall Prodesfarma, Sanofi-Aventis,
GlaxoSmithKline, AstraZeneca, Johnson&Johnson, Merck&Co et
Esteve. Si ce secteur n'est ni un grand marché (moins de la moitié de
celui de la France en 2004) ni un grand producteur (environ le tiers de
la France en 2004), c'est un secteur dynamique : environ 10% par an de
croissance ces dernières années et une croissance des dépenses de
R&D elle-aussi très forte : +13% par an entre 1995 et 2002 par
exemple [1].

Mais cette situation est en train de changer. Pour
faire face à la crise et à ses engagements européens de diminuer le
déficit public, le gouvernement espagnol a publié en 2010, deux décrets
dans le but de réduire de 2,8 milliards d'euros les dépenses publiques
de santé. Entre autres mesures, on peut noter la baisse de 7,5% du prix
des médicaments sur prescription ou celle de 20% des prix de référence.
Pour Farmaindustria, la fédération espagnole des entreprises du secteur
[2], les conséquences de ces décisions devraient conduire à des pertes
de 2,1 milliards d'euros, à la destruction à courts termes de 5.000
emplois directs et de 15.000 emplois induits. Roche, Sanofi-Aventis,
Bayer ou Abbot ont, en tous les cas, déjà mis en route des plans de
licenciement, de restructuration, de regroupement. Quant aux entreprises
espagnoles comme Almirall, Uriach, Ferrer International, Esteve ou
Grifols [3], elles misent plutôt sur la diminution des frais et le
développement de l'export. Esteve par exemple, fait 50% de son chiffre
d'affaires à l'étranger et souhaite faire passer ce chiffre à 66% d'ici
cinq ans. Mais pour les laboratoires petits et moyens, l'avenir est bien
sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
idoine



Nombre de messages : 46
Age : 79
Localisation : alpes maritimes
Date d'inscription : 20/06/2009

MessageSujet: Re: Temps de crise dans le secteur pharmaceutique   Dim 30 Jan - 19:36

J'ai peut-être loupé un chapitre, mais on aimerait bien savoir ce que fait Nicox en ce moment. Une chape de plomb semble s'être abattue sur cette société. Michele Garuffi ne donne plus signe de vie. Y-a-t-il une vie après la FDA ??? Où est passé l'enthousiasme de début 2010?? Ils nous ont oubliés, nous les actionnaires qui avons souffert, non pas sous Ponce-Pilate, mais drogués par le Nicox...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Temps de crise dans le secteur pharmaceutique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série de questions
» Temps de repas
» changement dans les conditions de travail
» Tracasserie sur le temps de travail minimum
» Cherche CCA secteur blayais (33)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: