AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’industrie biotechnologique à son tour devant le Congrès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mourgue



Nombre de messages : 252
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: L’industrie biotechnologique à son tour devant le Congrès   Mer 10 Déc - 21:54

L’industrie biotechnologique à son tour devant le Congrès


L’industrie biotechnologique vise à son tour l'aide du gouvernement par le changement du droit fiscal

Passez sur les Big Three. Les petites Biotech se joignent à la liste des secteurs à la recherche de l'aide fédérale.

Les cadres de l'industrie de la biotechnologie vont aller voir le Congrès ce mercredi pour demander rapidement un changement temporaire dans la loi fiscale de la part du gouvernement.

Si Le changement, est approuvé par Washington, celui-ci pourrait permettre à l'industrie de recevoir des centaines de millions voire des milliards de dollars, à condition que l'argent soit utilisé pour la recherche et le développement.

Cet effort vient car effectivement le plus grand nombre de petites entreprises de biotechnologie, en particulier ceux qui essayent de développer des médicaments, sont confrontés à un grave déficit de trésorerie les obligeant à licencier les travailleurs, de réduire la recherche et voir même finissent sous la protection de faillite ou de liquidation.

Les perspectives de la proposition ne sont pas claires. Mais Y. Allyson Schwartz, une démocrate, qui traite les questions fiscales, a dit qu'elle appuyera pour inclure la proposition dans la prochaine stimulation économique et nombre de ses collègues devrait le voir favorablement.

«L'innovation et la technologie sont des domaines de croissance pour les entreprises américaines et les travailleurs américains et devrait faire partie de ce paquet", a déclaré Mme Schwartz, une démocrate dont le district dans la région de Philadelphie est le foyer de certains produits pharmaceutiques et de biotechnologie.

Un porte-parole du Président élu, Barack Obama a déclaré que son équipe de transition ne commente pas les diverses dispositions de la stimulation au-delà de ce qui a été révélé publiquement.

La grande rentabilité des sociétés comme la biotechnologie Amgen et Genentech restent financièrement solide. Mais des 370 entreprises de biotechnologie américaines cotées en bourse, le nombre qui ont moins de six mois de cash sous la main est d'environ 125 - près du double par rapport à l'an dernier, selon la Biotechnology Industry Organization . Le Développement d'un médicament peut exiger des centaines de millions de dollars et 10 ans ou plus, donc même dans une bonne période économique les petites entreprises luttent pour amasser de l'argent.

Mais avec les marchés financiers dans la tourmente, les investisseurs sont devenus réticents ou incapables de fournir des injections de liquidités, poussant de nombreuses entreprises de biotechnologie sur le bord.

Dans la recherche d'assistance, l'industrie tient à se distinguer à Washington de l'automobile, des banques et autres suppliants , se décrivant elle même comme un modèle de l'innovation et de compétitivité de l'Amérique.
L'idée de l'industrie est de laisser les entreprises transformer leurs grandes faiblesses - leurs énormes pertes - en un atout. Selon la loi actuelle, les pertes nettes d'exploitation peuvent éventuellement être utilisées pour compenser certains impôts une fois que l'entreprise est devenue rentable. Mais cela ne fait pas grand chose pour les entreprises avec des pertes et un manque d'argent.

Ainsi, la proposition de l'industrie est de renoncer à ces déductions fiscales en échange de paiements du gouvernement.

La biotechnologie n’est peut-être pas un candidat évident pour un renflouement. Le secteur emploie environ 200.000 personnes aux Etats-Unis, selon le cabinet d'experts-comptables Ernst & Young, l'industrie automobile emploie des millions de personnes.

«La recherche axée sur les entreprises qui emploient 30 personnes ne vont pas nécessairement stimuler l'économie,» a déclaré un lobbyiste de Washington d’une grande société pharmaceutique, qui était sceptique sur le fait que la proposition puisse gagner du soutien.

Cette personne, qui a pris la parole à la condition de garder l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à parler aux médias, dit que la proposition des opposants pourraient faire valoir que l'aide n'était pas nécessaire car une entreprise avec un produit vraiment prometteur serait en mesure de vendre les droits de ce produit, ou l'ensemble de l'entreprise, à une plus grande société pharmaceutique.

L'industrie de la biotechnologie fera valoir qu'elle est responsable de la création de nombreux médicaments actuellement à l'essai qui seront nécessaires pour le vieillissement de la population dans l'avenir. Et elle dira que c'est un bastion de la compétitivité de l'Amérique.

«C'est l'un des rares endroits où les États-Unis est le leader incontesté du monde», explique Alexis Borisy, le chef de l'exécutif de CombinatoRx, une entreprise de biotechnologie à Cambridge, Massachusetts, qui a récemment coupé 80 employés, ou deux tiers de sa force de travail, pour conserver sa trésorerie, après deux médicaments qui n'ont pas donné de bons résultats dans les essais cliniques.

L'industrie a ouvert la voie dans le développement de nouvelles façons de traiter la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques ainsi que des médicaments contre le cancer comme l’Avastin de Genentech, Erbitux de ImClone et le Revlimid de Celgene.

De nombreuses entreprises ne pourront jamais atteindre la rentabilité, l'industrie reconnaît que le paiement de l'avance de trésorerie devrait être sensiblement inférieur à la valeur des déductions.

Par exemple, dit Alan F. Eisenberg, le Vice President Executive de la Biotechnology Industry Organization, qui est connu sous le nom de BIO : « une entreprise en perte nettes d'exploitation de 100 millions de dollars aurait droit à environ 35 millions de dollars en impôts fédéraux à son retour à la profitabilité. Alors, peut-être la société pourrait être payée environ 20 millions de dollars aujourd’hui ».

Source : New York Times
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L’industrie biotechnologique à son tour devant le Congrès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAT DEVANT UN APPEL A LA GREVE NATIONALE
» descriptif image grue à tour
» Avec ou sans l'embrayage?? et le demi tour?
» armoir electrique de grue a tour par element
» Les GRUES A TOUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Le coin du barman...-
Sauter vers: