AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Naproxcinod : un produit de Toussaint

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Le Naproxcinod : un produit de Toussaint   Dim 3 Nov - 17:32

Le Naproxcinod : un produit de Toussaint

Une NO-molécule étudiée depuis longtemps et morte à plusieurs reprises.
Cela a d’abord été l’échec d’Astra Zeneca, le seul partenaire que la molécule ait bien pu trouver il y a fort longtemps.
Sa première mort a été actée par l’échec de l’étude montrant une diminution des complications gastriques des AINS grâce au NO.
Sa deuxième mort a été l’arrêt des études d’Astra Zeneca et le retrait d’Astra Zeneca.
Sa troisième mort a été le refus de commercialisation de la FDA pour une amélioration de la sécurité cardio-vasculaire portée par une moindre augmentation de la pression artérielle d’un AINS associée au NO.
L’absence de partenaire pour reprendre les études de sécurité du Naproxcinod dans l’arthrose du genou est sans doute sa quatrième mort.
Ainsi ni les laboratoires, ni la FDA n’ont cru à une possibilité d’exploitation d’un AINS chez le patient de plus de 50 ans dans l’arthrose avec une meilleure sécurité que les traitements de conforts actuels qui présentent de nombreux risques et effets secondaires pour le patient.
Une nouvelle résurrection du Naproxcinod est annoncée. Pour cette fois, il est inutile de craindre une comparaison à un autre traitement dans cette indication, il n’existe pas de traitement actuellement. Le statut de médicament orphelin a été attribué au Naproxcinod pour le traitement d’une maladie génétique, la myopathie. La myopathie a un statut médiatique particulier en France. La prochaine collecte sur téléthon marquera une nouvelle fois le mois de décembre. C’est peut être une opportunité marketing pour un partenaire. Faut-il croire à cette opportunité marketing pour essayer de penser qu’il est possible d’enfin espérer…trouver un partenaire. La détermination de l’équipe dirigeante à trouver un partenaire est mise à rude épreuve !
Quel discours va pouvoir convaincre un partenaire de l’intérêt du Naproxcinod ? Les échecs successifs du Naprocinod ne permettront pas de convaincre de son intérêt dans la myopathie. Est-ce cette souris qui s’est remise à courir miraculeusement dans son bocal qui deviendrait décisionnelle ? L’opportunité viendra-t-elle du retentissement médiatique de la recherche d’un traitement pour la myopathie d’un laboratoire mis à mal par la politique du médicament en France cherchant un essentiel crédit moral…
Le Naproxcinod, un médicament pour lequel certains ont imaginé les risques les plus noirs, un produit qui ressuscite inéluctablement, une molécule dont l’équipe dirigeante évoque religieusement les bienfaits, une marque déjà connue sur 2 continents, un médicament culte qui va maintenant être rattaché à une minorité abandonnée par la miséricorde avant même de naître…De nombreuses victimes jonchent le chemin de croix du Naproxcinod, les chercheurs et les équipes de marketing ont payé un lourd tribu, les chemises des actionnaires montrent encore la voie de la descente aux enfers du Naproxcinod.
Une divine surprise attend-elle demain les actionnaires ?
Quoiqu’il en soit la Toussaint mérite un souvenir pour cette molécule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Naproxcinod : un produit de Toussaint
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réception de produit d'un achat avec le SDK
» Quelle methode utiliser pour la consigne de produit ?
» prix envoi Colissimo / prix produit
» Frais de douane et transports au coût du produit
» c mon produit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: