AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les brevets de nitromed

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Les brevets de nitromed   Dim 18 Mar - 16:56

Les brevets de nitromed
On peut effectivement s’interroger de leur devenir.
Nicox, en rachetant les brevets de Nitromed, a écarté une possible contestation juridique de certains brevets du Naproxcinod.
Par contre on peut s’interroger sur l’origine des brevets du nouveau pont nitré de Merck pour les NO antiHTA. Merck était partenaire de Nitromed de longue date et en connaissait par conséquent certains brevets.
Lors du nouvel accord de Nicox avec Merck, suite à l’abandon des NO-antiHTA par Merck, l’annonce des résultats des 3 phases I a été attendue pendant presque 1 an. La discussion du nouvel accord entre Nicox et Merck a été longue (au moins 8 à 10 mois) selon ce que j’ai pu lire ou entendre des interviews. On peut évidement penser que la longueur des négociations étaient liées à la faiblesse de Nicox, à l’échec des études des NO-antiHTA avec l’ancien pont nitré, à la mise en cause de l’intérêt vasculaire du Naproxcinod par les autorités de santé de la FDA, ou encore à la non diffusion au public de l’échec des études de phase I des NO-antiHTA pour rendre service à Nicox.
Cependant, le fait que Nicox ait obtenu la possibilité de limiter l’exploitation du brevet par Merck à certaines maladies cardio-vasculaires et la possibilité d’exploitation du brevet pour les autres pathologies moyennant une redevance à Merck pourrait faire évoquer une exploitation du brevet par Merck, sans accord avec Nicox, juridiquement contestable. Ce point a peut être demandé de longues négociations qui ont abouti quelques semaines après le refus de la commercialisation du Naproxcinod, moment où Nicox était le plus faible pour des négociations.
Lors de certaines réunion on se rappellera pour certains la crainte de Garufi des avocats de Merck. Aujourd’hui les accords avec Merck sont secrets et peu valorisés.
Les petits porteurs ont été très naïfs convaincus que le rapport de force, le droit, ou l’intérêt du patient étaient au centre des décisions sans que l’intérêt économique, la stratégie des gros laboratoires, le lobbying, ou la crainte de procédure régulent certaines décisions.

Les petits porteurs doivent s’interroger lorsque certains intérêts ne sont pas compatibles avec l’évolution d’une molécule ou que certains gros investisseurs ou membres du directoire quitte une société.
On est en droit de s’interroger sur l’origine des brevets de ce nouveaux ponts nitrés pour les NO-antiHTA ou au moins ne pas être totalement dupe dans des accords secrets qui pourraient mettre en évidence les origines d’un accord forcé.
Bien évidement ce n’est qu’interrogation qui repose sur des éléments de fausse suspicion qui remettrait en cause notre crédulité et le raisonnement n’est probablement que pure fiction. Une histoire pour les enfants le Dimanche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les brevets de nitromed
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: