AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
D@n (Daniel Beldio)

avatar

Nombre de messages : 3210
Age : 65
Localisation : Pays de l'Arbre et de l'Eau
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...   Ven 8 Juil - 14:47

Biomerieux : La "top pick" de Bryan Garnier dans le diagnostic
Vendredi 8 juillet 2011

(Tradingsat.com) - Historiquement considéré comme défensif, le secteur de la santé affiche néanmoins des performances boursières contrastées selon les différents segments qui le composent. Sébastien Malafosse, analyste financier, Pharmacie et Biotechnologie, chez Bryan Garnier, nous expose sa vision des choses, et nous dévoile ses valeurs préférées.

Tradingsat.com : Comment faut-il appréhender le secteur de la santé aujourd'hui ?

Sébastien Malafosse : La thématique de la pression sur les prix est devenue centrale. Elle part d'un constat : le poids des dépenses de santé ne cesse d'augmenter pour des Etats de plus en plus endettés, qui ont donc de plus en plus de mal à faire face à leurs déficits. Les entreprises du secteur de la santé doivent donc composer avec des gouvernements qui ont un impératif de maitrise de l'évolution inflationniste des dépenses de santé. Néanmoins, le repositionnement de la plupart des laboratoires sur des marchés de spécialité offre de nouveaux gisements de croissance pour l'industrie.

Tradingsat.com : Comment cela se traduit-il en Bourse ?

Sébastien Malafosse : Après une sous performance en 2009 et 2010, depuis début 2011, les « big pharmas » européennes et américaines surperforment le marché (stoxx 1800) de 5 points. Les laboratoires pharmaceutiques de spécialités, de taille plus modestes, mais plus innovants, affichent une surperformance de 19 points par rapport au Stoxx 600. A l'inverse, les fabricants de génériques représentent une thématique délaissée par les investisseurs cette année, et sous-performent le marché de 13%. On constate ensuite que les sociétés de technologie médicale, les « medtechs », sont en avance de 6 points sur le marché, alors que les biotechs sont en retard de 10%, avec des performances très disparates.

Tradingsat.com : Quels sont les sous-secteurs à privilégier ?

Sébastien Malafosse : Au sein du secteur des medtechs au sens large, le domaine du diagnostic nous semble primordial parce qu'il fait partie de la solution à la diminution des coûts des systèmes de santé. « Mieux vaut prévenir que guérir » dit l'adage. En l'occurrence, mieux vaut favoriser la prévention avec un diagnostic précoce et efficace, qui va aiguiller le patient vers le bon traitement le plus rapidement possible, ce qui s'avèrera moins coûteux pour la collectivité in fine. Les acteurs du diagnostic nous paraissent donc les mieux placés dans le contexte actuel d'optimisation et de réduction des dépenses. D'autant que leur marché affiche une croissance régulière de 5% par an alors que le marché pharmaceutique mondial croit aujourd'hui péniblement de 3%... Le modèle économique d'une société de diagnostic assure par ailleurs une visibilité appréciable : les ventes de réactifs représentent 90% des ventes d'une société comme BioMérieux. Ce qui assure une récurrence des revenus d'autant plus grande que la base de machines installées est importante.

Tradingsat.com : Quelles sont vos valeurs préférées dans le diagnostic ?

Sébastien Malafosse : Notre top pick est BioMérieux et nous venons d'initier la couverture de l'italien Diasorin avec une recommandation « Acheter » et de l'allemand Qiagen avec une opinion « Neutre ». BioMérieux est l'un des derniers pure players dans le domaine du diagnostic. C'est un vecteur d'investissement assez unique pour qui s'intéresse à ce secteur en particulier. BioMérieux bénéficie d'un leadership mondial dans la microbiologie clinique et industrielle, et présente un potentiel d'amélioration de sa marge opérationnelle très significatif à horizon 2015 et largement sous-estimé par le consensus. Diasorin est une société quelque peu singulière car elle a mis au point un test unique de la vitamine D, pour lequel elle n'a pas encore de réel concurrent, mais cette situation quasi monopolistique ne durera pas éternellement.

Tradingsat.com : En dehors du diagnostic, certains laboratoires pharmaceutiques de spécialités retiennent-ils votre attention ?

Sébastien Malafosse : Nous apprécions particulièrement Grifols, une société espagnole qui produit des dérivés de plasma, extraits du corps humain, non synthétisés, à l'abri de la menace générique. La barrière à l'entrée est très forte dans la mesure où toute activité dans ce domaine nécessite d'avoir la main sur la collecte du plasma, et de gros moyens pour investir dans des usines qui vont extraire les protéines thérapeutiques du plasma. Le marché du plasma est aussi déjà très concentré. Les 5 premiers acteurs en constituent 80%. Grifols est le nouveau numéro 3 depuis le rachat de son concurrent américain Talecris. Autre valeur à potentiel : Ipsen. La stratégie du groupe a été présentée début juin par Marc de Garidel, le nouveau président directeur général. Les perspectives long terme, avec une période d'investissement qui s'étale jusqu'en 2015, et une forte croissance anticipée au-delà, n'ont pas entièrement répondu aux attentes immédiates des investisseurs. Mais nous pensons que le management s'est laissé des marges de manœuvre pour surprendre favorablement le marché lors des prochains trimestres. Précisons que le cours actuel d'Ipsen est désormais très proche du prix de l'introduction en Bourse de 22,2 euros en 2005...

Tradingsat.com : Parmi les biotechs, lesquelles ont la capacité à sortir du lot à votre avis ?

Sébastien Malafosse : Par leur capacité d'innovation, les biotechs font également partie de la solution à la problématique de la pression sur les prix. En Bourse, il est toujours préférable de choisir celles dont le financement est assuré pour au moins 3 ou quatre ans. La danoise Zealand Pharma est l'une de nos préférées. Elle est associée à Sanofi dans le développement du Lyxumia pour le traitement des patients atteints de diabète de type 2. Les résultats de phase III divulgués sont positifs. On peut anticiper le dépôt en Europe d'un dossier de mise sur le marché dès la fin de cette année. Combiné au Lantus de Sanofi, le Lyxumia a sans aucun doute le potentiel d'un « multi blockbuster » ! En France, le cas de NicOx nous paraît intéressant. La société dispose d'une trésorerie pléthorique (97 millions d'euros nets à fin mars 2011) qui lui offre de nombreuses possibilités d'acquisitions. Toute annonce aura un gros impact en bourse. Enfin, on ne peut pas ne pas mentionner Innate Pharma qui vient de conclure Avec Bristol-Myers Squibb, l'accord de licence le plus important jamais conclu à ce jour par une biotech française en termes financiers. C'est une nouvelle preuve de la validité de l'approche de l'immunothérapie qui vise à stimuler le système immunitaire des patients dans la lutte contre le cancer. Un domaine dans lequel Transgene est également en pointe.

Tradingsat.com : Roche a récemment abandonné le développement d'un produit du portefeuille de Transgene.

Sébastien Malafosse : Roche a mis fin à l'accord de licence portant sur le produit TG4001/RG3484, un vaccin thérapeutique pour le traitement des maladies causées par le papillomavirus. Etant donné qu'aucun résultat des études en cours n'est encore connu de quiconque, le fait que Roche ait abandonné n'a finalement pas grande signification à ce stade, si ce n'est que le groupe suisse a sans doute réévalué sa stratégie industrielle dans le domaine de la santé féminine. Cela dit, le principal levier de création de valeur pour Transgene demeure le TG4010, en cours de développement pour le traitement du cancer du poumon « non à petites cellules » ; les premiers résultats de phase II/III ne seront pas communiqués avant le 1er trimestre 2013. Il ne faut pas sous-estimer non plus le potentiel du JX-594 co-développé avec l'américain Jennerex dans le cancer colorectal.

Propos recueillis par François Berthon

Copyright (c) 2006-2011 Tradingsat.com.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nakama



Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...   Ven 8 Juil - 15:46

En effet mais la qualité se paie chère ==> bien voir que dans le cas d'un potentiel blockbuster en phase I... et pour la somme rondelette de 35 M$ Bristol-Myers Squibb s'est juste offert le droit de payer la suite des couteux développements à la place d'Innate :-) ... et l'obligation de payer des royalties et milestones conséquents en cas de succès... le genre de chose que COX avec 97 ME ne peut pas s'offrir loin de là.

De mon coté j'ai surtout noté l'intérêt une fois de plus pour un anticorps au point de susciter un deal à faire palir d'envie nombre de concurrents avec des produits bien plus avancés (ALGFT, ALHYG, ...)... or Vivalis est un acteur désormais fort bien positionné sur ce créneau... en plus de sa position stratégique dans les vaccins (autre secteur des plus porteurs)... le tout pour une CB qui reste très raisonnable à 160 ME vu la qualité et la maturité des développements en cours ==> j'ai donc renforcé hier suite à l'annonce sur Innate ma ligne VLS qui devient ma 2-ème plus grosse ligne dans le secteur biotech-pharma et ma plus forte conviction avec BIO.... un peu au dessus d'ALCLS désormais.

N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boursematch.com/membre.php?membre=nakama
D@n (Daniel Beldio)

avatar

Nombre de messages : 3210
Age : 65
Localisation : Pays de l'Arbre et de l'Eau
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...   Ven 8 Juil - 21:38

Merci pour ton commentaire Nakama.
Je suis toujours avec attention tes interventions.
Si tous les posts étaient aussi "modérés" que les tiens, le forum aurait connu un autre sort.
Concernant NicOx, je ne me fais plus trop d'illusion mais, au point où j'en suis, je reste "accroché" au dossier...

Au plaisir de te lire.

D@n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nakama



Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...   Ven 15 Juil - 0:23

==> D@n: merci merci... comme on dit, avec des « si » ...

D@n (Daniel Beldio) a écrit:

Concernant NicOx, je ne me fais plus trop d'illusion mais, au point où j'en suis, je reste "accroché" au dossier...

Ca, j'ai du mal à comprendre ==> conserver ou vendre devrait être une décision aussi rationnelle que possible... en particulier je suis d'avis qu'il ne faut pas du tout tenir compte dans ses décisions de son niveau de gain ou de perte pour vendre ou garder une ligne, mais uniquement des fondamentaux de la valeur à l'instant t et du poids de la ligne dans son portif par rapport à son poids optimal.

Autrement dit ne pas garder une ligne si on ne l'acheterait pas au cours actuel...

N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boursematch.com/membre.php?membre=nakama
D@n (Daniel Beldio)

avatar

Nombre de messages : 3210
Age : 65
Localisation : Pays de l'Arbre et de l'Eau
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...   Sam 16 Juil - 21:21

Bonsoir Nakama,

A postériori, je suis tout à fait d'accord avec toi...

Le plus dur n'est pas d'acheter, mais de savoir vendre !
La décision de la FDA a été à l'encontre des résultats des Phases III et de tous les discours tenus pas MG mais également par d'éminentes têtes pensantes (Dr White et consorts...)
J'ai été aveuglé comme beaucoup sur Cox mais aussi trop... cupide !

Bon week-end
D@n

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nakama



Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...   Sam 16 Juil - 22:14

D@n (Daniel Beldio) a écrit:

Le plus dur n'est pas d'acheter, mais de savoir vendre !

T'es sur ? Quand on a bien acheté le problème de la vente est simple à régler ==> tu fais comme moi: tu vends très progressivement au fil de la hausse, et tu rachètes systématiquement ce que tu as vendu si ça redescend. Là ou c'est plus délicat de vendre c'est quand on a mal acheté (bonne valeur payée trop chère ou mauvaise valeur)... ce qui m'incite à penser que le plus dur c'est de bien acheter... pas tellement de bien vendre.

D@n (Daniel Beldio) a écrit:

La décision de la FDA a été à l'encontre des résultats des Phases III et de tous les discours tenus pas MG mais également par d'éminentes têtes pensantes (Dr White et consorts...)

Absolument d'accord ===> même les analystes négatifs sur COX qui la voyaient (à raison) sous les 2 euros il y a 2 ans la voyaient passer l'obstacle FDA sans problème... mais prévoyaient ensuite des ventes très en deça des objectifs de la société.... ceux ici ou ailleurs qui encensent après coup les analystes en question ont tendance à l'oublier: je n'ai pas lu qui que ce soit pronostiquer un échec de COX à la FDA.... j'ajoute qu'en cas de succès à la FDA, même ce jour, je ne suis pas convaincu des arguments comme quoi la commercialisation aurait été décevante aux US.

Reste que tout en étant trop optimiste moi aussi sur COX à l'époque, j'ai toujours été d'avis que dépasser 10-15% de son portefeuille sur une action n'est pas raisonnable... je veux dire par là que la plus grosse erreur n'est pas d'être trop optimiste (car sinon on finit par se limiter à des actions à potentiel limité et sous-performer le marché)... mais de ne pas diversifier ses investissements, surtout quand on mise sur des actions risquées comme des biotechs, des pharmas, des startups, ou des technos en général... d'où mon effort consistant à sélectionner en permanence non pas 1 ou 2 biotechs mais plutôt 6-7 parmi la trentaine de biotechs-pharmas cotées à Paris.

N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.boursematch.com/membre.php?membre=nakama
Paul Pitard

avatar

Nombre de messages : 289
Localisation : Capitale de la kriek
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Re: ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...   Mar 19 Juil - 23:01

Paroles de sage. Pleines de bon sens.
Merci Nakama pour ce rappel utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...   

Revenir en haut Aller en bas
 
..."le cas de NicOx nous paraît intéressant"...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un site intéressant
» LA guerre d'Algérie .....documents très intéressants
» un bail précaire est-ce intéressant
» l'utilité d'une étude de marché??
» intéressant billet d'A. Merck

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: