AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Naproxcinod est-il un hallucinogène ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Le Naproxcinod est-il un hallucinogène ?   Sam 16 Avr - 18:42

Le Naproxcinod est-il un hallucinogène ?

Si certains laboratoires ont pu sourire du refus du Naproxcinod, le motif du refus concernant l'interprétation de la littérature par le médecin prescripteur n'a pu que les inquiéter au plus haut point.
Les experts se sont donnés comme mission d'évaluer la possibilité de mauvaise interprétation des données de la littérature concernant un médicament. La mauvaise interprétation de la littérature étant à rapprocher pour les experts de spécialité variées d'une incompétence de certains médecins à l'interprétation des données de la littérature. Le refus d'une commercialisation d'un produit pour ce motif fait entrevoir une dérive importante du rôle des experts.
Les experts sont mandatés par la FDA pour l'évaluation de la méthodologie et des résultats des études mais jusqu'à présent pas pour évaluer comment la littérature concernant le sujet pourrait être interprétée par certains médecins, en particulier ceux qui à leur avis qui sont les moins performants dans l'interprétation de la littérature.
Les conclusions des experts amènent un certains nombre de questions à défaut de faire tomber un tabou !
Doit on rendre responsable un laboratoire des résultats concernant un médicament publiés dans la littérature et acceptés pour publication, par d’autres experts membres de comités de lecture, spécialisés sur le sujet parfois dans les revues les plus fameuses ?
Les experts sont-ils qualifiés pour évaluer la compétence des médecins dans leur interprétation de la littérature ?
Les experts de différentes spécialités, le plus souvent ne touchant pas la ou les spécialités du médicament peuvent-ils critiquer indirectement les comités d’experts des spécialités concernées dans les revues les plus renommées ?
Cette dérive des experts de la FDA est-elle compatible avec la possibilité de la mise sur le marché d’un médicament ?
Les plus grands laboratoires peuvent s’interroger sur cet aspect pour leur future mise sur le marché de médicaments.
Les médecins peuvent s’interroger sur la compétence des experts qui les jugent sans procès.
Les études pour la mise sur le marché d’un médicament sont maintenant très encadrées. Elles restent malgré cela insuffisantes pour assurer une sécurité à long terme pour le patient. Une étude de phase IV reste à mon humble avis le meilleur des observatoires.
Nicox a pu être « conseillé » pour cet appel de l’avis de l’avis des experts de la FDA (voire fortement incité par certains grands laboratoires qui pourraient être partenaire ou au capital de Nicox). Il apparaît peu probable que Nicox soit maintenant isolé dans lobbying de la FDA, la grande pharma dans son ensemble (surtout américaine ou présente aux USA) ne peut accepter ce motif de non approbation d’un médicament.
Ainsi le fou rire des concurrents du « Naproxcinod au fort potentiel » métamorphosé en « potentiel Naproxcinod » s’est effacé, asphyxié dans une toux en fausse route. Les experts se sont engouffrés dans un sujet inattendu par les lobbyistes contre le Naproxcinod pour maintenant s’apercevoir de leur erreur voire de leur fausse route qui les a conduit à militer contre le Naproxcinod…On pourrait aujourd’hui penser qu’il leur a fallu 9 mois pour convaincre Nicox de faire appel à la décision de la FDA et étayer le dossier !
Les experts des comités de lecture ne sont pas restés en reste en acceptant pour publication un nouvel article concernant l’étude 304 du Naproxcinod publié en mars 2011 dans American Journal of Cardiology…Un médicament promis à la prescription des rhumatologues et médecins généralistes, refusé à la commercialisation par les experts de la FDA un an plus tôt ! On entend plus Nicox aux USA mais il est bien possible que Nicox ait réuni sous sa bannière d’appel en FDA, big pharma, experts et autres médecins prescripteurs montrés du doigt par une FDA sans doute mal à l’aise…
Bien que Nicox ait agité, d’abord incrédule, l’accord de la FDA de 2006, Nicox n’a pas mis en cause juridiquement cette approbation des études du Naproxcinod passée en 2006, aujourd’hui non respecté…D’autres voies plus feutrées semblent avoir été préférées !
Qui se cache aujourd’hui dans l’ombre de la gélule du Naproxcinod pour avoir ainsi fait abandonner une contestation juridique promise de Nicox ? Faut-il préférer à ce scénario Hollywoodien une prise de conscience tardive de l’échec du Naproxcinod, de l’abandon de toute velléité d’une équipe dirigeante aux aboies, la dépression et la ruine de l’actionnaire.
Le Naproxcinod est-il encore un antidouleur qui peut faire rêver ou n’est ce qu’un hallucinogène ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlos Alonso (carlos-al)

avatar

Nombre de messages : 624
Age : 55
Localisation : Angoulême 16
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Le Naproxcinod est-il un hallucinogène ?   Sam 16 Avr - 19:27

bonjour à tous Smile


clap clap clap ! bravo Philippe cheers

cdt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Naproxcinod est-il un hallucinogène ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: