AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naproxcinod Helps in Hip OA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bagdraft

avatar

Nombre de messages : 419
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Naproxcinod Helps in Hip OA    Ven 3 Déc - 20:36

http://www.medpagetoday.com/Geriatrics/PainManagement/23718


plus bas article traduit en automatique..

Naproxcinod Helps in Hip OA
By Nancy Walsh, Staff Writer, MedPage Today
Published: December 03, 2010
Reviewed by Zalman S. Agus, MD; Emeritus Professor
University of Pennsylvania School of Medicine. Earn CME/CE credit
for reading medical news





Treatment with the investigational anti-inflammatory naproxcinod led to significant improvements in pain and functioning among patients with hip osteoarthritis and was not associated with serious gastrointestinal or cardiovascular adverse events, a multicenter trial found.

Among patients randomized to naproxcinod, pain scores fell from a mean of 66.25 out of 100 by a least squares mean of −25.81 (95% CI −29.17 to −22.44), according to Christoph Baerwald, MD, PhD, of University Hospital in Leipzig, Germany, and colleagues.

In contrast, pain scores among patients receiving placebo changed by only −17.97 during the 13-week study (95% CI −21.27 to −14.67, P<0.0001), the investigators reported in the December issue of Arthritis & Rheumatism.
Action Points
--------------------------------------------------------------------------------

■Note that this study suggests that a cyclooxygenase-inhibiting nitric oxide donator, naproxcinod, may eventuallly show promise as a less toxic replacement for naproxen in patients with hip osteoarthritis.


Naproxcinod belongs to a new class of drugs referred to as cyclooxygenase-inhibiting nitric oxide donators and was developed with the intent of minimizing the adverse effects that limit the long-term use of many nonsteroidal anti-inflammatory drugs.

The drug is metabolized to naproxen and a nitric oxide (NO)–donating moiety. It is thought that the donation of NO will modulate blood pressure and vascular tone and enhance gastrointestinal mucosal blood flow and production of mucus, thus reducing the toxicity associated with NSAIDs.

To evaluate naproxcinod's safety and efficacy, Baerwald and colleagues enrolled more than 800 patients from 105 centers in nine countries. Patients in the active treatment arms received 750 mg naproxcinod twice daily or 500 mg naproxen twice daily.

A total of 619 patients completed the study. Discontinuations because of lack of efficacy were reported by 6.2% of patients receiving naproxcinod, by 3.2% of those receiving naproxen, and by 11.5% of those on placebo, while withdrawals because of adverse events were seen in 6.8%, 9%, and 5.7% of the three groups, respectively.

Patients' mean age was 63, and two-thirds were women. Half were hypertensive, but controlled on medication.

The three primary co-endpoints were the Western Ontario and McMaster Universities Osteoarthritis Index pain and function subscales, and the patient's overall rating of disease state, using a Likert scale ranging from 1 (very poor) to 5 (very good).

The efficacy of naproxcinod was similar to that of naproxen, which showed a difference on the pain subscale from baseline of −24.31 (95% CI −28.69 to −19.93).

On the function subscale, these changes were seen from baseline:

•Naproxcinod, −22.24 (95% CI −25.51 to −18.97, P<0.0001 versus placebo)
•Naproxen, −21.67 (95% CI −25.97 to −17.37)
•Placebo, −13.45 (95% CI −16.67 to −10.23)

Changes from baseline on patient's overall rating of disease were:

•Naproxcinod, 0.86 (95% CI 0.73 to 0.99, P<0.0001 versus placebo)
•Naproxen, 0.82 (95% CI 0.65 to 1)
•Placebo, 0.51 (95% CI 0.38 to 0.64)

The percentage of patients who were classified as responders also were similar in the two active treatment groups, being 50.5% of those on naproxcinod and 49.4% of those on naproxen.

The most common adverse events were gastrointestinal and were seen in 15.5% of the naproxcinod group, 19.2% of the naproxen group, and 15.5% of the placebo group.

Cardiovascular events were reported in 5.3% of patients receiving naproxcinod, in 3.8% of those on naproxen, and in 3.6% of patients on placebo.

Three patients receiving naproxen had serious cardiovascular events, which were one case of worsening of hypertension, one of hypotension, and a death following surgery for an aortic hematoma.

One patient in the placebo group also developed a serious cardiovascular event, which was obstructive coronary disease.

Changes in systolic blood pressure from baseline were similar in the naproxcinod and placebo groups, differing by only −0.11 mm Hg at 13 weeks, while the difference between the naproxen and placebo groups was 2 mm Hg.

A total of 13.3% of patients receiving naproxcinod had increases of systolic blood pressure of 10 mm Hg or more, as did 15% of patients receiving placebo and 20.3% of those receiving naproxen.

"Meta-analyses and individual studies suggest that small changes in systolic [blood pressure] may translate to significant outcome differences, and this may occur quite early after the initiation of treatment," the investigators noted.

They explained that their findings suggested that the activity of the nitric oxide component of the drug "might considerably improve" the overall blood pressure effects of naproxcinod compared with other nonsteroidal anti-inflammatory drugs used by patients with osteoarthritis. The researchers cautioned that the study was not powered to demonstrate differences in blood pressure, however.

They concluded that naproxcinod "is a promising new treatment" for patients with osteoarthritis of the hip and called for further studies to assess safety and efficacy over time.

Two of the investigators reported receiving fees and honoraria from various companies, including Abbott, Bristol-Myers Squibb, NicOx SA, Wyeth, and Novartis.

Three investigators are employees of NicOx SA, the developer of naproxcinod.




Primary source: Arthritis & Rheumatism
Source reference:
Baerwald C, et al "Efficacy, safety, and effects on blood pressure of naproxcinod 750 mg twice daily compared with placebo and naproxen 500 mg twice daily in patients with osteoarthritis of the hip: a randomized, double-blind, parallel-group, multicenter study" Arthritis Rheum 2010; 62: 3635-3644.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagdraft

avatar

Nombre de messages : 419
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Naproxcinod Helps in Hip OA    Ven 3 Déc - 20:37

Le naproxcinod Aide à la coxarthrose
Par Nancy Walsh, rédacteur attitré, aujourd'hui MedPage
Publié: Décembre 03, 2010
Commenté par Zalman S. Agus, MD, professeur émérite
Université de Pennsylvania School of Medicine. Gagnez CME / CE de crédit
pour lire les nouvelles médicales





Le traitement par le naproxcinod expérimental anti-inflammatoire conduit à une amélioration significative de la douleur et le fonctionnement chez les patients souffrant d'arthrose de la hanche et n'a pas été associée à de graves gastro-intestinal ou des effets indésirables cardiovasculaires, un essai multicentrique trouvé.

Parmi les patients randomisés pour recevoir du naproxcinod, les scores de douleur ont diminué d'une moyenne de 66,25 sur 100 par un des moindres carrés moyenne de -25,81 (IC à 95% de -29,17 à -22,44), selon Christoph Baerwald, MD, PhD, de l'hôpital universitaire de Leipzig , en Allemagne, et ses collègues.

En revanche, les scores de douleur chez les patients recevant le placebo changé que par -17,97 cours de l'étude de 13 semaines (IC à 95% de -21,27 à -14.67, P <0,0001), les chercheurs ont rapporté dans le numéro de Décembre de la revue Arthritis & Rheumatism.
Points d'Action
-------------------------------------------------- ------------------------------

■ Notez que cette étude suggère qu'une donateur d'oxyde nitrique inhibiteurs de la cyclooxygénase-, le naproxcinod, peut eventuallly prometteurs comme un remplacement moins toxiques pour le naproxène chez des patients souffrant d'arthrose de la hanche.


Le naproxcinod appartient à une nouvelle classe de médicaments appelés inhibiteurs de la cyclooxygénase-donateurs de l'oxyde nitrique et a été développé dans le but de minimiser les effets indésirables qui limitent l'utilisation à long terme de nombreux médicaments anti-inflammatoires.

Le médicament est métabolisé au naproxène et l'oxyde nitrique (NO)-don fragment. On pense que le don de NO va moduler la pression sanguine et la tonicité vasculaire et gastro-intestinaux d'améliorer la circulation sanguine de la muqueuse et la production de mucus, ce qui réduit la toxicité des AINS.

Pour évaluer le naproxcinod en matière de sécurité et d'efficacité, Baerwald et ses collègues ont recruté plus de 800 patients de 105 centres dans neuf pays. Les patients dans les bras de traitement actif ont reçu du naproxcinod 750 mg deux fois par jour ou naproxène 500 mg deux fois par jour.

Un total de 619 patients ont terminé l'étude. Abandons en raison du manque d'efficacité ont été rapportés par 6,2% des patients recevant du naproxcinod, de 3,2% de ceux recevant le naproxène, et de 11,5% de ceux recevant le placebo, tandis que les retraits en raison d'événements indésirables ont été observés chez 6,8%, 9%, et 5,7 % des trois groupes, respectivement.

Âge moyen des malades était de 63, et les deux tiers étaient des femmes. La moitié étaient hypertendus, mais contrôlée des médicaments.

Les trois principaux co-critères d'évaluation étaient l'Ouest de l'Ontario et sous-échelles McMaster universités indice d'arthrose douleur et la fonction, et évaluation globale du patient de l'état pathologique, en utilisant une échelle de Likert allant de 1 (très mauvais) à 5 (très bon).

L'efficacité du naproxcinod a été similaire à celle du naproxène, qui a montré une différence sur la sous-échelle de la douleur par rapport au départ de -24,31 (IC à 95% de -28,69 à -19,93).

Sur l'échelle de fonction, ces changements ont été observés par rapport au départ:

• Le naproxcinod, -22.24 (IC à 95% de -25,51 à -18,97, p <0,0001 par rapport au placebo)
• Le naproxène, -21.67 (IC à 95% de -25,97 à -17,37)
• Placebo, -13.45 (IC à 95% de -16,67 à -10,23)

Changements de base sur la cote globale du patient de la maladie ont été:

• Le naproxcinod, 0,86 (IC 95% 0,73 à 0,99, P <0,0001 versus placebo)
• Le naproxène, 0,82 (IC à 95% de 0,65 à 1)
• Placebo, 0,51 (IC 95% 0,38 à 0,64)

Le pourcentage de patients qui ont été classés comme répondeurs sont également très similaires dans les deux groupes de traitement actif, étant de 50,5% de ceux pour le naproxcinod et 49,4% de ceux du naproxène.

Les événements indésirables les plus fréquents sont les troubles digestifs et ont été observés chez 15,5% du groupe naproxcinod, 19,2% du groupe naproxène, et 15,5% du groupe placebo.

Les événements cardiovasculaires ont été signalés chez 5,3% des patients recevant du naproxcinod, dans 3,8% des personnes sur le naproxène, et dans 3,6% des patients sous placebo.

Trois patients recevant du naproxène avait événements cardiovasculaires graves, qui ont été un cas d'aggravation de l'hypertension, l'un de l'hypotension, et une mort suite à une chirurgie d'un hématome aortique.

Un patient du groupe placebo a également développé un événement cardiovasculaire grave, qui a été la maladie coronarienne obstructive.

Les changements de pression artérielle systolique par rapport au départ étaient semblables dans les groupes placebo et le naproxcinod, ne différant que de -0,11 mm Hg à 13 semaines, alors que la différence entre le naproxène et le groupe placebo était de 2 mm Hg.

Un total de 13,3% des patients recevant du naproxcinod ont eu une augmentation de la pression artérielle systolique de 10 mm Hg ou plus, de même que 15% des patients recevant le placebo et 20,3% de ceux recevant le naproxène.

"Les méta-analyses et des études individuelles suggèrent que de petits changements de la pression systolique [pression artérielle] pourrait se traduire par des différences de résultats significatifs, et cela peut se produire très tôt après le début du traitement», les enquêteurs ont constaté.

Ils ont expliqué que leurs résultats suggèrent que l'activité de la composante de l'oxyde nitrique de la drogue "pourrait améliorer considérablement" les effets globaux de pression artérielle du naproxcinod par rapport aux autres médicaments anti-inflammatoires utilisés par les patients souffrant d'arthrose. Les chercheurs ont averti que l'étude n'était pas conçue pour démontrer les différences de la pression artérielle, cependant.

Ils ont conclu que le naproxcinod est un nouveau traitement prometteur »pour les patients souffrant d'arthrose de la hanche et a appelé à de nouvelles études pour évaluer l'innocuité et l'efficacité au fil du temps.

Deux des chercheurs ont signalé avoir reçu des honoraires et des honoraires auprès de diverses entreprises, y compris Abbott, Bristol-Myers Squibb, NicOx SA, Wyeth, et Novartis.

Trois chercheurs sont des employés de NicOx SA, le développeur du naproxcinod.




Source primaire: Arthritis & Rheumatism
de référence Source:
Baerwald C, et al "Efficacité, innocuité et les effets sur la pression artérielle du naproxcinod 750 mg deux fois par jour comparativement au placebo et du naproxène 500 mg deux fois par jour chez les patients souffrant d'arthrose de la hanche: une étude randomisée, en double aveugle, à groupes parallèles, multicentrique étude "Arthritis Rheum 2010; 62: 3635-3644
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Naproxcinod Helps in Hip OA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: