AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naproxcinod : Peut-on le repousser ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 0:05


Nicox a utilisé la pression artérielle comme marqueur du risque cardio-vasculaire, ou plus exactement il a montré que le Naproxène élevait la pression artérielle par rapport au placebo contrairement au Naproxcinod.
Nicox a utilisé le delta (différence entre la pression artérielle sous Naproxcinod et sous Naproxène) en montrant que ce delta était significatif.
Nicox s'est ensuite reposé sur les bases de la littérature pour montrer le moindre risque de l'élévation de la pression artérielle même minime de 3 mm de Hg dans la population tout venant, arthrosique de plus de 50 ans, présentait un intérêt majeur. Ces données sont validées par les objectifs de l'OMS de baisser la pression artérielle de quelques mm de Hg en quelques années pour diminuer significativement les accidents cardio-vasculaires.
Ce processus de démonstration a séduit les plus grandes revues de cardiologie (American Journal of Cardiology) ou les congrès les plus important. Ces résultats apparaissent d’autant plus convaincants qu’ils sont amplifiés chez les patients hypertendus ou à la fonction rénale à la limite de la normale comme on en rencontre souvent. La population arthrosique est hypertendue dans 40 à 50% des cas et diabétique dans 30% des cas, le diabète étant la première cause d’insuffisance rénale.

Malheureusement l'élégance de la démonstration n'a pas conquis les experts des commissions nommées par la FDA. De nombreuses raisons ont été évoquées (pré marketing de Nicox ayant irrité les commissions, rivalité envers des experts choisis par Nicox, méthodologie d’étude des commissions insuffisamment bornée par la FDA, refus de la commission de dédouaner la FDA d’un risque éventuel sur le Naproxcinod, lobbying de laboratoires concurrents,…)
Les experts ont été enthousiastes sur le concept mais ont réclamé la preuve indubitable de la diminution du risque cardio-vasculaire par une étude à long terme du Naproxcinod.
Les experts ont considéré le Naproxcinod comme une nouvelle molécule, l’analysant comme un antiHTA tout en concluant que ce n’était pas un antiHTA mais en gardant les critères d’évaluation d’un antiHTA….Les Telelobbies en perdraient leur bas de laine ou pour le moins leur pelote de laine…

Les points positifs du compte rendu des experts n’ont pas été relevés suite à cette immense déception de non approbation du Naproxcinod.
Les experts n’ont pas trouvé d’effets secondaires inquiétants voire simplement douteux.
Les experts n’ont pas nié l’absence d’élévation de la pression artérielle du Naproxcinod. Tout juste ont-ils fait remarquer un risque d’hypotension, déjà pointé par Nicox, lors de certaine association médicamenteuse (celle que l’homme peut s’accorder pour un dernier plaisir que sa douleur et limitation fonctionnelle rend presque événementiel…), ou encore un effet de moindre élévation de la pression artérielle s’essoufflant juste avant la prise suivante de Naproxcinod ardemment attendu pour prolonger un répit de la douleur.
Les experts ont donc effectivement constaté la moindre hausse de la pression artérielle du Naproxcinod comparé au Naproxène. Ceci témoigne de la réalité du concept du NO qui peut engendrer un effet prolongé après absorption per os (d’où leur enthousiasme). Le concept du NO associé par la technologie de Nicox à des molécules élevant la pression artérielle est validé par les experts.
Le cours résonne dans les profondeurs des crânes des analystes et de leur raisonne-ment, tandis que quelques gouttes de mercure continueront à résonner dans des vaisseaux trop étroits au risque de les rompre pour témoigner d’une augmentation des risques cardio-vasculaires des AINS actuellement commercialisés…

Demain, peut être, la FDA fera gagner quelques milliards$ aux assurances maladies en évitant la prise en charge d’un pourcentage significatif de mortalité ou de morbidité cardio-vasculaire.

Demain peut être la FDA évitera quelques milliers de morts cardio-vasculaires aux USA.

Demain peut être la FDA encouragera les laboratoires à minimiser les effets secondaires des traitements.

Demain la FDA engagera sa responsabilité. Mais le moindre risque serait sans doute de commercialiser le Naproxcinod qui n’a pas montré d’effets secondaires inquiétants et qui promet une meilleure sécurité au patient pour un espoir de confort presque désuet face au désespoir d’une maladie chronique plus invalidante de jour en jour. J’en retiendrais les 4 morts des études de Nicox, 2 sont morts d’une pathologie cardiaque, 2 autres sont morts l’un par suicide, l’autre lors d’un accident de voie publique dans lequel une limitation fonctionnelle du patient pourrait être évoquée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsse



Nombre de messages : 515
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 0:41

ce monsieur semble avoir quelques éléments de réponses...
http://www.springerlink.com/content/v18367555kp02501/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 0:58

On fait durer l'étude du risque cardio-vasculaire du Celebrex jusque 2013, date de la perte du brevet du Celebrex.
Les études Danoises ne prennaient pas en compte des durées aussi longues de 1 à 3 ans pour montrer les risques cardiovasculaires des AINS.
Le lien entre l'élévation de la pression artérielle du Celebrex et du risque à 1 ou 3 ans est intéressant cependant:
potentielle de la mortalité et la morbidité cardio-vasculaire ne sont pas simplement liés à l'absence d'élévation de la pression artérielle
2) Cet article montre que le risque de lien potentiel existe entre l'élévation de la pression artérielle et l'augmentation du risque cardio-vasculaire et qu'il s'exprime au bout de 1 à 3 ans

On pourrait penser qu'une phase IV de 3 ans est nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virtuelle



Nombre de messages : 1482
Localisation : Le Caire, Egypte
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 1:21

Philippe Vaillantpvailla8 a écrit:
On pourrait penser qu'une phase IV de 3 ans est nécessaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 7:42

Une phase IV se réalise après commercialisation. Cela voudrait dire qu'une commercialisation est acceptée par la FDA. Personne n'a jamais douté qu'une phase IV soit nécessaire pour étudier l'impact sur la mortalité et la morbidité.
Nicox a beaucoup à y gagner, publicité, isolement de nouvelles indications, action sur certains groupes de patients.
Son risque est évidemment que les résultats ne soient pas favorables. Le risque apparait mesuré du fait de l'action multiple du NO (atherosclérose, diabète, agregabilité plaquettaire...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ncx



Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 9:20

Philippe Vaillantpvailla8 a écrit:
Ces résultats apparaissent d’autant plus convaincants qu’ils sont amplifiés chez les patients hypertendus ou à la fonction rénale à la limite de la normale comme on en rencontre souvent.
Ben pour le coup, je ne suis pas sûr que "convaincant" soit le terme puisqu'il a été demandé un warning pour ce qui était le coeur de cible du naproxcinod.

Philippe Vaillantpvailla8 a écrit:
Malheureusement l'élégance de la démonstration n'a pas conquis les experts des commissions nommées par la FDA. De nombreuses raisons ont été évoquées (pré marketing de Nicox ayant irrité les commissions, rivalité envers des experts choisis par Nicox, méthodologie d’étude des commissions insuffisamment bornée par la FDA, refus de la commission de dédouaner la FDA d’un risque éventuel sur le Naproxcinod, lobbying de laboratoires concurrents,…)
"L'élégance" aurait été là si le dossier avait été accepté. Et tu cites de nombreuses raisons sans mentionner les principales qui sont des résultats en demi-teinte et des critères méthodo pas forcément respectés.
Philippe Vaillantpvailla8 a écrit:
Les experts n’ont pas trouvé d’effets secondaires inquiétants voire simplement douteux.
Ils n'ont pas non plus trouvé de preuve que l'efficacité était non inférieure au naproxène.
Philippe Vaillantpvailla8 a écrit:
Les experts n’ont pas nié l’absence d’élévation de la pression artérielle du Naproxcinod. Tout juste ont-ils fait remarquer un risque d’hypotension, déjà pointé par Nicox, lors de certaine association médicamenteuse (celle que l’homme peut s’accorder pour un dernier plaisir que sa douleur et limitation fonctionnelle rend presque événementiel…), ou encore un effet de moindre élévation de la pression artérielle s’essoufflant juste avant la prise suivante de Naproxcinod ardemment attendu pour prolonger un répit de la douleur.
C'est poétique et léger, mais totalement partial. Si le comité avait fait la même interprétation que la tienne on ne serait pas à 16 voix contre.
L'effet ne s'essouffle pas juste avant mais ne dure pas entre 2 prises, avec un pic d'hypotension peu après la prise, c'est tout de même différent en restant factuel. Si l'effet constaté était si proche de l'anecdote, pourquoi un warning.

Philippe Vaillantpvailla8 a écrit:
Le concept du NO associé par la technologie de Nicox à des molécules élevant la pression artérielle est validé par les experts.
Je ne vois pas où est la validation du concept, faut pas pousser le lyrisme trop loin tout de même Smile
En lisant les commentaires FDA et AC, on se rend compte surtout qu'il leur est impossible de se prononcer au vu des résultats et que certains points relèvent plus de la méthodologie que du protectionnisme anti-français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 9:39

La méthodologie d'étude du Naproxcinod acceptée par la FDA ne demandait pas d'étude de non infériorité.
Les MAPA n'étaient pas demandée par la FDA.

Cependant les MAPA montre bien un effet lié au NO sur la pression artérielle.
L'effet se prolonge suffisamment pour permettre d'être pris en compte 80% des mesures sur 24heures.
La méthodologie d'évaluation d'un tel produit sur le modèle d'un antiHTA est surprenante voire inadaptée d'autant que la conclusion des experts est bien que le naproxcinod n'est pas un antihypertenseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ncx



Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 15/03/2010

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 11:06

Les MAPA n'étaient pas demandées, on leur en donne : bing remise en cause de l'interprétation de certains résultats.
Utiliser une échelle de 10 est demandée, on fournit une échelle de 8 : bing, remarque de la FDA.
Non infériorité Vs molécule de référence pas demandée : ok.
Mais peut-être que la question se pose en l'absence d'autres données concluantes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 11:14

Ce que je retiens:
Les facteurs favorables de la conclusion des experts:
Absence d'effets secondaires inquiétants retrouvés
Effet du NO sur la moindre élévation de la pression artérielle non contesté sur les études 301. 302. 303. 304 demandées par la FDA.

L'étude de la non infériorité du Naproxcinod au Naproxène correspond à un critère non demandé par la FDA mais par l'EMAE (qui est validé selon ces critères, donc favorable pour l'Europe).
Les études MAPA n'ont pas été demandées par le FDA c'est peut être ce qui explique l'absence de méthodologie d'évaluation des études MAPA fournie par la FDA. D'où la difficulté pour les experts dans leur interprétation et leurs critères d'évaluation correspondant à un antiHTA. Les experts ont constaté la moindre élévation de la pression artérielle sous Naproxcinod sur 80% des mesures de la journée et plus particulièrement le jour, période ou la pression artérielle est la plus élevée. Cette sécurité d'emploi m'apparait suffisamment intéressante pour prescrire le Naproxcinod en le substituant au Naproxène ou à l'Ibuprofène. Les résultats des MAPA ont été publiés dans les plus grands congrès aux USA sans que l'on ait entendu une contestation sur le bénéfice de ces résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 11:23

Les MAPA ont été épluchées lors des congrès par les différents leaders de cardiologie, par les experts des commissions (tous n'étaient pas cardiologues...)
Les MAPA confirment que le produit n'a pas une durée d'action uniquement au moment choisi par Nicox pour le contrôle de la pression artérielle.
La technologie de Nicox permet:
l'absorption et le passage du NO dans la circulation pour y produire un effet qui dure suffisamment longtemps pour protéger le patient d'une hausse de la pression artérielle du Naproxène.

On peut évidemment penser que 80% des mesures sont insuffisants mais le progrès dans la sécurité d'emploi est indéniable d'autant que la moindre hausse de la pression artérielle est constatée sur les pressions artérielles de la journée qui sont les plus élevées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bob



Nombre de messages : 506
Age : 64
Localisation : YONNE
Date d'inscription : 17/11/2007

MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Mer 9 Juin - 11:42

PHILPPE a écrit

2 autres sont morts l’un par suicide, l’autre lors d’un accident de voie publique dans lequel une limitation fonctionnelle du patient pourrait être évoquée…

voui : mais, peut-être un problème momentané d'hypotention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naproxcinod : Peut-on le repousser ?   Aujourd'hui à 1:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Naproxcinod : Peut-on le repousser ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peut il virer ma collègue?
» à combien peut se négocier une sarl ?
» PRESTASHOP qui peut m'aider?
» peut-on baisser nos heures de travail?
» peut on ouvrir une entreprise avec un diplome d' auxilliaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: