AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Longueur des études NO-antiHTA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Longueur des études NO-antiHTA   Sam 27 Mar - 17:17

Etude de plusieurs molécules NO-antiHTA.

1) Choisir la meilleure molécule

a. Le gain thérapeutique.

30% des hypertendus restent mal contrôlés. Ne nombreuses associations d’antiHTA sont commercialisées.

C’est un marché de 50 milliards$. Une grosse partie des molécules est génériquée, les Sartans perdent leurs brevets actuellement.

b. La sécurité d’emploi

L’élévation de la pression artérielle liée à certains médicaments chez les hypertendus traités est connue. Certains événements au cours de la journée peuvent provoquer des élévations de la pression artérielle chez des patients hypertendus équilibrés ou des patients non traités. Le NO du Naproxcinod semble écrêter les pics d’élévation de pression artérielle. Un NO-antiHTA pourrait rétablir les mécanismes de contrôle de la pression artérielle et permettre un meilleur contrôle qualitatif de la pression artérielle.

Les doses élevées d’antiHTA ou la grande fréquence d’association d’antihypertenseurs pourraient être moindre avec le NO et diminuer les effets secondaires des antiHTA.

c. Etablir la base de la méthodologie de développement d’un NO-antiHTA.

La méthodologie de développement doit mettre en évidence les points forts d’un nouveau traitement et minimiser le risque de résultats imprévus en phase II ou III. La complexité des paramètres pouvant influencer la pression artérielle ou la mise en évidence des événements pouvant polluer les résultats attendus doivent être connus et expliqués voire contrôlés.

d. L’intérêt pour le patient, le gain économique

Le meilleur contrôle de la pression artérielle devrait diminuer le risque cardio-vasculaire induit. Le patient et les assurances maladies devraient bénéficier de ce meilleur contrôle de la pression artérielle. Les bénéfices pourraient être perçus à court terme par la diminution des doses et à plus long terme du fait du meilleur contrôle et de la minimisation des risques cardio-vasculaires.

2) La population hypertendue est une population à risque

a. Pathologie cardiaque

La pathologie cardiaque est à la fois une cause et une conséquence de l’HTA. Le meilleur contrôle de la pression artérielle est justifié par l’amélioration de la mortalité cardio-vasculaire.

b. Pathologie rénale

La pathologie rénale est de la même manière une cause et une conséquence de l’HTA. D’autres pathologies peuvent influencer l’évolution de la fonction rénale, telles que le diabète. De nombreux médicaments sont éliminés par voie urinaire, une insuffisance en prolonge les effets thérapeutiques ou iatrogènes.

c. Sujet âgé

L’emploi du Naproxcinod chez le patient de plus de 50 ans voire 40 ans hypertendu semble ne pas engendrer de risque particulier dans les études au long cours dont une surveillance à un an.

d. Facteurs de risques multiples (obésité, diabète, hypercholestérolémie, tabagisme, dysthyroidie…)

e. Pathologies multiples

f. Associations médicamenteuses.

3) Comprendre l’action du NO avec les autres antiHTA.

a. Les patients sont souvent traités par plusieurs anti HTA

b. Les mécanismes de contrôle de la pression artérielle des antiHTA se complètent

c. Le NO pourrait ne pas avoir le même effet voire le même bénéfice dans les associations d’antiHTA ou dans certaines association

d. L’action du NO dans les études du Naproxcinod a montré une absence de hausse de pression artérielle plus importante chez les patients ayant un SRA bocker.

e. L’étude de phase I chez l’insuffisant rénal pour le Naproxcinod a montré un bénéfice au niveau de la fonction rénale de l’association du NO au Naproxène.

4) Etablir une stratégie de développement dans la prise en charge de l’HTA

Il semblerait que Merck veuille développer un nouveau concept de prise en charge de l’HTA. Le rétablissement des mécanismes de contrôle de la pression artérielle par le NO pourrait être un élément de base de cette nouvelle prise en charge du patient hypertendu.



Il est impératif de comprendre qu’un NO antiHTA doive être étudié sous de multiples aspects en phase I afin d’assurer les plus grande chance de succès d’une nouvelle molécule. Les résultats de l’étude 304 du Naproxcinod de la population hypertendue devraient particulièrement intéresser Merck. L’étude clinique des pressions artérielles du NO-Naproxène sur les patients bénéficiant de différents antiHTA ou de différentes associations d’antiHTA seront de bons indicateurs des bénéfices à attendre des NO-antiHTA.

Les différentes études de phase I des NO-antiHTA devraient permettre de mieux évaluer les résultats de l’étude 304.

Les études de phase I de Merck devraient intéresser Nicox pour le Naproxcinod mais les résultats ne seront pas publiés avant le Committee Advisor.

Les résultats de phase I des NO-antiHTA pourrait renforcer l’intérêt d’une NO-statine dans des indications porteuses. Nicox a déjà sélectionné le patient ayant une coronaropathie pour le développement du NCX6560. Une NO-statine devrait contribuer à améliorer le pronostic de morti-morbidité chez les patients souffrant d’une coronaropathie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
potard



Nombre de messages : 244
Age : 71
Localisation : var
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Longueur des études NO-antiHTA   Sam 27 Mar - 18:03

Longueur des études NO anti HTA , écris tu en titre ,
moi cette longueur me fait un peu peur , je crains que Merck ait tout simplement abandonné ,d'ou son absence de communication , et pourtant ,c'est en toute logique , un concept , qui , vu l'activité du NO dans l'organisme , a le plus de chance de réussir ??????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Longueur des études NO-antiHTA   Sam 27 Mar - 21:13

Les investisseurs pensent que l'année 2010 sera basée uniquement sur le Naproxcinod. Ils se trompent d'autant plus qu'ils pensent que le Naproxcinod peut faire un CA de 500 millions$.
L'accord avantageux du NCX 116 les a surpris sans qu'il ne soit salué. Les investisseurs pensent là aussi qu'une étde de phase II sera réalisée avant une phase III. Ils se trompent.
Plusieurs bonnes nouvelles peuvent faire flamber le cours.
L'acquisition de biotechs pourrait couronner le tableau et transformer Nicox en pharma intégrée.
Pour le moment les actionnaires investis attendent (certains depuis longtemps) les investisseurs non actionnaires attendent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
symphon1



Nombre de messages : 425
Localisation : 77 Seine et Marne
Date d'inscription : 08/03/2008

MessageSujet: Re: Longueur des études NO-antiHTA   Sam 27 Mar - 22:30

Philippe Vaillantpvailla8 a écrit:
Les investisseurs pensent là aussi qu'une étde de phase II sera réalisée avant une phase III. Ils se trompent.
Bonsoir Philippe,
Qu'est ce qui justifie chez toi une telle assurance ?
Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeanCox



Nombre de messages : 1008
Age : 63
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Longueur des études NO-antiHTA   Sam 27 Mar - 23:03

symphon1 a écrit:
Philippe Vaillantpvailla8 a écrit:
Les investisseurs pensent là aussi qu'une étde de phase II sera réalisée avant une phase III. Ils se trompent.
Bonsoir Philippe,
Qu'est ce qui justifie chez toi une telle assurance ?
Merci Smile

C'est peut-être parce que je le taquine avec le conditionnel qu'il emploie si souvent que ça en devient sa marque de fabrique ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Longueur des études NO-antiHTA   Dim 28 Mar - 0:00

Les études de phase II ont apporté suffisamment de données pour donner les critères d'une étude de phase III. Que pourrait-on attendre de plus d'une étude de phase II?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alain



Nombre de messages : 366
Age : 65
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Longueur des études NO-antiHTA   Dim 28 Mar - 16:01

merci Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Longueur des études NO-antiHTA   

Revenir en haut Aller en bas
 
Longueur des études NO-antiHTA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rachat des années d'études ?
» Format de chèques des fournisseurs
» Etude des chutes
» on a marre de 7 santé saleté.
» Présentation et ébauche de projet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: