AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fiable



Nombre de messages : 346
Age : 53
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?   Sam 30 Jan - 15:41

1°) Petit rappel de l'histoire d'Amgen :

Introduite en juin 1983 à 18 dollars l'action, alors qu'elle n'avait encore pas l'ombre d'un produit commercialisable et plusieurs années de vaches maigres devant elle, Amgen allait vite plonger dans un long sommeil boursier. Un an plus tard, l'action ne valait plus que 4 dollars . Mais peu importait : les 40 millions de dollars récoltés étaient là, bien au chaud . Deux autres augmentations de capital suivront . Au total, entre la création de la société et les premières recettes commerciales, 153 millions de dollars seront levés grâce à la Bourse. Le complément des fonds nécessaires aux recherches proviendra des contrats passés avec des industriels, notamment le brasseur japonais Kirin, désireux de se faire une place dans les biotechnologies.

Pendant ce temps, dans les laboratoires de Thousand Oaks, on cherchait ... Daniel Vapnek, le directeur de la recherche, a réuni autour de lui une équipe multinationale et multiraciale.

Australiens, Français, Chinois, Allemands, Indiens, recrutés dans les universités environnantes, se retrouvent pratiquement sous couveuse . Dans une ambiance étonnante, où se mélangent les moyens techniques les plus en pointe et une inimitable décontraction , qui permet à la Californie de retenir les cerveaux du monde entier. Dans les grands labos inondés de soleil, on écoute Led Zeppelin et on échange des recettes de chili con carne. En 1983, Fu-Kuen Lin, un chercheur d'origine chinoise, réussit le premier à cloner la molécule qui allait devenir le produit phare de la firme : l'érythropoïetine, une protéine possédant la propriété de stimuler la production de globules rouges. Première grande victoire... Obtenue par génie génétique, la vraie-fausse protéine, baptisée Epogen, est destinée aux diabétiques.

Elle permet aux malades sous dialyse de reconstituer leur stock de globules rouges, leur évitant ainsi de trop fréquentes transfusions sanguines.

Restait à passer avec succès les tests cliniques , à prouver l'efficacité du produit . La partie ne fut définitivement gagnée qu'en juin 1989, lorsque la FDA délivra son autorisation . Ce fut un très grand moment, se souvient avec émotion Lowell Sears. Tout le monde mit la main à la pâte, du chercheur au trésorier, pendant une nuit entière, pour empaqueter les flacons d'Epogen . Dès le lendemain, les premiers cartons étaient prêts à être livrés . Amgen avait donc traversé sans aucun encombre la période la plus délicate pour les entreprises de biotechnologie .

Comme la marmotte qui sort de son terrier amaigrie et affaiblie après l'hibernation, ayant consommé toutes ses provisions, doit chercher sa nourriture en évitant les oiseaux de proie qui la guettent, la société de Thousand Oaks était tenue de réussir très rapidement la mise sur le marché de son premier produit, pour ne pas risquer de se faire avaler par un géant de la pharmacie .

Le pari fou de George Rathmann avait payé . Bien avant que la FDA ne donne son feu vert, le fondateur avait en effet décidé de lancer la construction de l'usine destinée à la fabrication du futur produit .

L'installation à 20 millions de dollars était fin prête lorsque la réponse arriva à Thousand Oaks . Le processus de fabrication emprunte tant à celui de la bière qu'à celui d'un médicament classique. Les bactéries au sein desquelles vont naître les protéines miraculeuses sont d'abord congelées, puis transvasées dans un grand fermenteur, sorte de haute cuve chromée. On récolte ensuite, par microfiltration, une pâte épaisse. Du frozen yoghourt au chocolat , résume le technicien en combinaison d'astronaute qui surveille les installations. Une fois purifiée, la pâte se transforme en un liquide légèrement jaune, dont on remplit des ampoules. L'Epogen peut alors être injecté.

Des procEs. La rapidité avec laquelle ce premier médicament inonda le marché fut pour Amgen sa meilleure protection contre les prédateurs. En un an, l'Epogen avait généré un chiffre d'affaires de 200 millions de dollars. Amgen se préparait au décollage. Second produit dans le tuyau, le Neupogen reçut l'autorisation de la FDA début 1991. C'est la réplique de l'Epogen, destinée non plus à stimuler la fabrication de globules rouges, mais celle de globules blancs. Neupogen est utilisé pour combattre les effets destructeurs des chimiothérapies chez les malades atteints du cancer. Son démarrage fut encore plus rapide que celui de l'Epogen.

Bien outillée pour transformer en médicaments à succès les découvertes de ses laboratoires, la société a rencontré en revanche des obstacles qui l'ont prise au dépourvu, et lui ont coûté très cher : les procès . Deux démêlés juridiques lui ont empoisonné l'existence. Le premier concerne le brevet sur l'érythropoïetine, contesté par un concurrent, Genetics Institute, qui en réclamait la paternité. Après quatre années de procès, de 1987 à 1991, les tribunaux ont tranché en faveur d'Amgen. Le second n'est pas encore clarifié : il porte sur la nature du contrat entre Amgen et le grand laboratoire pharmaceutique Johnson and Johnson, avec lequel a été passé un accord de commercialisation de l'Epogen. C'est toujours un problème majeur : nous sommes comme des frères siamois qui se détestent mais ne peuvent pas se séparer , explique Lowell Sears.

De ses déboires juridiques, Amgen a retenu une leçon : une société de biotechnologie doit accorder autant d'importance au recrutement de ses juristes qu'à celui de ses chercheurs.


2°) Mes commentaires :

L'achat des bevets de Nitromed en 2009 permettra d'éviter des déboires juridiques .

L'augmentation de Capital de décembre 2009 permettra à COX de commercialiser son premier produit sans pression financière contrairement à AMGEN dont les caisseS étaient alors vides .

L'accord FDA sera la fin d'une histoire et le début d'une autre : plus que quelques mois à attendre !

Les investisseurs qui sont entrés sur Amgen avant l'accord FDA et la commercialisation du premier médicament ont multiplié leur mise par 57.

Oui, COX peut plus que jamais prétendre au même parcours qu'Amgen !

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel S.



Nombre de messages : 508
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?   Sam 30 Jan - 16:03

Merci, ami fiable.
Un roman-fleuve...
Impatients, adoptez le roman-goutte!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fiable



Nombre de messages : 346
Age : 53
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?   Sam 30 Jan - 16:21

bonjour ami Daniel,

pour détendre l'atmosphère, une petite citation destinée à Christian ROCHE et à ses détracteurs :

"Malheureux, on doute de tout ; heureux, l'on ne doute de rien."

Joseph roux.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel S.



Nombre de messages : 508
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?   Sam 30 Jan - 16:35

J'aime bien Alphonse Allais: "Pour vivre heureux, il faut coucher sur la paille qu'on voit dans l'oeil de son voisin et se chauffer avec la poutre qu'on a dans le sien."

Cordiamicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fiable



Nombre de messages : 346
Age : 53
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?   Sam 30 Jan - 16:51

J'ai oublié un commentaire important :

Un bon partenariat n'a pas de prix : AMGEN ne s'est pas facilité la tâche en le signant trop tôt !

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?   Sam 30 Jan - 19:36

Nicox a choisi de ne pas bloquer du capital dans l'acquisition d'une unité de production.
Nicox a une grande diversité d'application.
Nicox a choisi d'investir dans une force commerciale de spécialistes.
Nicox sortira sa première molécule dans un marché de masse conquis à 85% par des génériques. Un marché qui n'a pas eu d'innovations depuis 7 ans. Un marché qui n'a fait parler de lui que pour ses risque de mortalité d'origine digestive ou cardiov-asculaire lié aux AINS, médicament de confort.
Demain Nicox pourra-t-il se prévaloir d'un confort qui tue moins ? C'est la question que devra se poser la FDA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?   Aujourd'hui à 1:09

Revenir en haut Aller en bas
 
AMGEN : peut-on encore esperer le même parcours avec COX ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste de clients
» travail en suisse
» peut il virer ma collègue?
» Parcours de Cathy56
» à combien peut se négocier une sarl ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Le coin du barman...-
Sauter vers: