AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'année de raison des analystes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: L'année de raison des analystes   Mer 27 Jan - 10:40



Les analystes ne sont pas convaincus que le Naproxcinod peut faire mieux qu’un AINS classique.

Ils considèrent les études de phase III du Naproxcinod comme des études de phase I : son action thérapeutique est équivalente au Naproxène et les effets secondaires sont équivalents au Naproxène. Ils considèrent que l’absence de hausse de pression artérielle voire une moindre élévation de la pression artérielle de 2 mm de Hg est à considérer comme négligeable. Certains ne retiennent que l’assimilation du Naproxcinod au placebo…Ils ont sans doute beaucoup de dossiers à lire…



Les analystes considéraient que le Naproxcinod ne verrait pas le jour maintenant la plupart considèrent que Nicox étant parvenu à obtenir la recevabilité du dossier que le Naproxcinod pourrait être sur le marché.

Les plus optimistes pensent, qu’une bonne pub type « lessive » pourrait bien placer cet AINS sur le même rang que les AINS génériqués. Le marketing des grandes pharmas leur semble suffisamment performant. Les autorités de santé ont déjà été bernées par les laboratoires qui modifient quelques peu une molécule pour en faire un blockbuster. Les pharmas savent prendre le marché des génériques avec une molécule plus chère avec un marketing tout de même au profil plus fin que celui de « la mère Denis ». Mais peu importe le flacon pourvu que l’on ait l’ivresse. L’absence de partenariat pour le Naproxcinod les inquiète au plus haut point et plonge les analystes dans la crainte de l’ivresse des profondeurs. Ils pensent que Nicox ne pourra jamais réaliser ce marketing seul et que Garufi nage en eau trouble.





La réalité est le plus souvent bien éloignée de ces considérations.

1) Le point différentiant du Naproxcinod.

Le choix du message marketing.

Nicox a choisi l’absence de hausse de la pression artérielle. Il aurait sans doute pu choisir un moindre effet sur les troubles digestifs en réalisant l’étude 305. Le message marketing des COX2 n’a été développé.

L’actualité des AINS fait de la mortalité cardio-vasculaire un axe marketing porteur. La chute des COX2 est liée au risque cardio-vasculaire et à la surmortalité induite.

Tous les AINS augmentent la pression artérielle, y compris les AINS génériqués dans une moindre proportion. Cette donnée devient beaucoup plus connue des médecins spécialistes. Outre les publications de Nicox, des études Danoises l’ont démontré.

La base marketing d’absence d’élévation de la pression artérielle apparaît porteuse.

Par ailleurs Nicox se positionne dans les maladies cardio-métaboliques et non digestives. La logique marketing est aussi une logique d’image du futur laboratoire intégré Nicox.



2) L’absence d’élévation de la pression artérielle du Naproxcinod est crédible.

L’étude statistique est significative sur l’ensemble de la population de plus de 50 ans arthrosiques (2mm de Hg).

L’étude est significative chez la population hypertendue de plus de 50 ans (3.7mmde Hg voire de 6mm de Hg pour les patients sous RAS blockers), une moins grande fréquence significative d’une élévation de pression artérielle de plus de 10mm de Hg chez les patients sous Naproxcinod.

L’étude est aussi significative chez les patients de plus de 40 ans (MAPA).

L’étude dans la population globale montrant une absence d’élévation de la pression artérielle ne suffit pas. Il fallait encore montrer que les patients les plus à risque d’accidents cardio-vasculaires pouvaient présenter un moindre risque d’élévation de la pression artérielle

Les études concernant le Naproxcinod apparaissent intéressantes car l’absence d’élévation de la pression artérielle concerne l’ensemble de la population de plus de 50 ans hypertendue ou non (large base d’indication) et que les patients à plus haut risque (hypertendus) bénéficient d’un moindre risque d’élévation de la pression artérielle.

Nous ne connaissons pas encore les résultats de l’étude 304 qui sera intéressante en particulier chez les patients à risques cardio-vasculaires (les obèses avaient une tendance favorable et les diabétiques).



3) Le risque marketing

Le métier de Garufi est le marketing. C’est donc un domaine qu’il connaît bien et Nicox devrait savoir s’entourer d’une équipe performante.

Le lancement pré marketing du Naproxcinod semble sur la bonne voie. La publication dans American Journal of Cardiology présente un avantage marketing fort.

D’autres études pourraient paraître (avec les résultats de l’étude 302 ou 304).

A coté de l’exploitation marketing de ces données la notice doit figer le message que le délégué médical sera en droit de donner. Nicox a écrit une proposition de notice reprenant les données du Naproxcinod sans les comparer à ceux des autres AINS.



4) La force de vente

Nicox désire construire une force de vente de spécialistes. C’est la force de vente la moins coûteuse à mettre en place.

Elle s’adresserait au rhumatologue, orthopédiste, médecin de la douleur, cardiologue.

Elle serait composée de 100 à 150 personnes.

Une force de vente s’adressant aux généralistes sera demandée à un partenaire.



5) Le partenaire marketing

Nicox recherche un grand laboratoire avec qui il partagera les bénéfices à 50%.

Il faut bien considérer que Nicox a déjà réalisé le concept marketing : dossier à la FDA et à EMEA, étude du marketing, force de vente nécessaire, message marketing, marketing de pré-lancement et qu’il désire réaliser le marketing de spécialiste.

Le partenaire n’a donc plus beaucoup d’opportunité pour s’affirmer dans le marketing. Cela peut lui déplaire d’autant qu’il ne connaît pas ce qu’il aura le droit de dire en attendant la notice.

Le partenariat que Nicox propose ressemble davantage à un partenaire financier qui participe tardivement au marketing sur la force commerciale de masse qui n’aura qu’à asséner le message que Nicox martèle aux spécialistes. Le partenaire du Naproxcinod n’aura donc pas une grande latitude pour réaliser son marketing, on comprend bien qu’il veuille dans ces conditions connaître la dernière réserve du message marketing qui sera établie par la notice et raccourcir d’autant la période d’avance de cash à Nicox.

Retarder le partenariat a obligé Nicox à faire cette dernière AK à un cours faible. L’alternative aurait été de limiter ses ambitions, voire de vendre les droits du Naproxcinod, sans pouvoir monter son réseau de marketing. Nicox serait alors devenu alors une biotech avec du cash, des brevets quelques molécules en développement avec pour espoir de se vendre à un prix très avantageux pour les grands laboratoires à la recherche de nouvelles idées maintenant que les fusions acquisitions vont leur permettre de passer les 3 à 5 ans qui viennent avec une rentabilité convenable.



6) Nicox reste un investissement à risque



Investir dans Nicox c’est investir dans une biotech donc avec un risque pour son investissement.

Plusieurs hypothèses de réalisation doivent être considérées pour investir dans Nicox

a) Le Naproxcinod est un échec. Le Naproxcinod n’est pas commercialisé. Le cours de Nicox serait sanctionné durement. Nicox pourrait alors chercher à se vendre.

b) Le Naproxcinod est considéré comme un AINS banal le marketing que Garufi a mis en place devra s’imposer pour faire la différence sur la feuille de prescription indépendamment de la notice. La part de marché que le Naproxcinod pourrait prendre serait alors de moins de 10%. Garufi pourrait alors sans doute prétendre à 500 millions$ de CA avec une meilleure rentabilité à la boite vendue. Le cours serait salué par la mise sur le marché du Naproxcinod de façon limité et sous surveillance jusqu’au premier résultat des ventes. La position de la trésorerie serait regardée de prés.

c) Le Naproxcinod obtient une notice favorable avec un partenaire commercial le cours sera très certainement salué par l’entrée de gros investisseurs américains. Le potentiel de blockbuster du Naproxcinod est validé par le partenariat.

d) Le risque pourrait être pondéré

Ces hypothèses ne prennent pas en compte le pouvoir d’un nouveau médicament apparaissant sur le marché. L’absence de commercialisation d’un nouvel AINS depuis 7 ans devrait dans tous les cas permettre de doper le nombre de boites vendues.

Le succès des études sur les NO-antiHTA crédibiliserait fortement le message de Nicox auprès des prescripteurs.

e) La répartition du capital

Les investisseurs actuels sont essentiellement européens. Le premier d’entre eux est le FSI. Le FSI a du évaluer les risques de Nicox et les probabilités de commercialisation et de rentabilité du Naproxcinod dans les différents cas. Le risque financier à son cours d’entrée a donc du lui paraître suffisamment attractif pour le bénéfice potentiel espéré tout en gardant à l’idée qu’il soutien les entreprises françaises. En tant partenaire financier de soutien des petites sociétés françaises l’option de la vente dans 9 mois de Nicox a du lui apparaît faible et au pire avec un potentiel de moins value modéré.

Par contre le plan de développement de Nicox a du le séduire d’autant que Nicox a l’intention de se développer aux USA avec un actionnariat européen.

La meilleure connaissance du laboratoire Nicox aux USA devrait devenir un point d’attrait pour les investisseurs américains qui devraient investir plus particulièrement dans les sociétés qui se développent aux USA.



Nicox a des atouts. L’année 2010 est une année majeure dans le développement de Nicox. C’est cette année que le concept de l’action du NO de Nicox sur la pression artérielle sera valorisé.

C’est sans doute l’année que nous saurons si notre investissement pourra être récompensé.

C’est l’année sans doute que la plupart des analystes vont avoir raison : le Naproxcinod sera commercialisé et qu’ils abandonneront le comptage des phases en chiffres romains pour comptabiliser le multiple de CA de façon plus conventionnelle.

C’est cette année que Garufi pourrait annoncer une cascade de partenariats dans un déluge de commentaires flatteurs des analystes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeanCox

avatar

Nombre de messages : 1008
Age : 63
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: L'année de raison des analystes   Mer 27 Jan - 11:21

Du grand Philippe

Quel remarquable esprit de synthèse !!!

Merci Docteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D@n (Daniel Beldio)

avatar

Nombre de messages : 3210
Age : 65
Localisation : Pays de l'Arbre et de l'Eau
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: L'année de raison des analystes   Mer 27 Jan - 12:45

Un esprit fécond ! Sans vilain jeu de mots SVP !
Merci Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPV



Nombre de messages : 313
Age : 48
Localisation : proche rennes
Date d'inscription : 09/06/2009

MessageSujet: Re: L'année de raison des analystes   Mer 27 Jan - 13:09

Merci, après un mois de léthargie suite sans doute au phénomène post fêtes (lol), le forum reprend de sa vigueur avec des commentaires et des avis très éclairés des uns et des autres. Je dirai: "c'est bien, poursuivez vos efforts !!!!" (re lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raysa



Nombre de messages : 272
Age : 59
Localisation : 29
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: L'année de raison des analystes   Mer 27 Jan - 18:59

Vrai JPV, ça tend à reprendre mais manquent encore quelques-uns et non des moindres !
Heureusement qu'il y a aussi Dan, JC, seb ...
Par ailleurs, dommage que PV ne soit pas journaliste pour "doper" Cox (mais c'est sûr que ce ne serait pas n'importe où !)
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'année de raison des analystes   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'année de raison des analystes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fin d'année
» Bonne année de paie.
» Comment ouvrir une année fermé précédente?
» rachat des années d'études ?
» Combien coûtera votre entreprise la première année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: