AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pharmacie : le marché tire sur l'ambulance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bagdraft



Nombre de messages : 419
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Pharmacie : le marché tire sur l'ambulance   Jeu 6 Aoû - 8:14

Pharmacie : le marché tire sur l'ambulance




Les investisseurs fuient les valeurs du secteur après la présentation jeudi par Barack Obama de son projet de réforme de l'assurance santé aux Etats-Unis. Des mesures
pourtant attendues, et qui ne portent pas d'autres menaces que celles qui pèsent déjà sur le secteur.






Le secteur pharmaceutique pâtit des mesures de Barack Obama en faveur d'une refonte de l'assurance santé aux Etats-Unis. Le président américain a en effet indiqué jeudi qu'il souhaite voir le prix des médicaments baisser. Les bourses s'alarment de cette perspective et fuient les titres de la pharmacie. Hier à Wall Street, les valeurs du secteur ont chuté, jusqu'à 6,7% pour Merck.

Sanofi-Aventis subit le même revers ce vendredi à Paris, avec un recul de 4,27% à 16h30. Les investisseurs redoutent une chute du chiffre d'affaires des laboratoires, et de leurs bénéfices. Les groupes américains sont davantage concernés par ce plan que leurs concurrents européens, exposés seulement à hauteur de 40% sur le marché aux Etats-Unis.


Cependant, le manque à gagner pourrait être considérable. Le groupe américain Eli Lilly a en effet estimé vendredi que ce plan, s'il est adopté, amputera ses résultats de «centaines de millions de dollars». Par ailleurs, Barack Obama a précisé qu'il encourage l'essor des molécules
génériques, et l'importation de médicaments, vendus à moindre coût en Europe notamment.

«Aucune société ne pourra tirer profit de cette mesure qui va conduire à la baisse des prix», prédit Thierry Verrecchia, analyste spécialiste des valeurs pharmaceutiques chez Raymond James Euro Equities. Il précise que «l'impact global de ce plan sur les résultats des groupes pharmaceutiques ne peut pas être chiffré».

L'analyste financier estime cependant que «les marchés ont réagi trop violemment à ces annonces. Barack Obama avait mentionné ce projet de mesures dans son programme électoral. Il n'y a donc aucune surprise. La seule question en suspend est de savoir quand la réforme sera mise en place.»



Des défis structurels pour le secteur


Thierry Verrecchia rappelle également que «les menaces sur le secteur de la pharmacie n'ont pas disparu, même si ces valeurs affichent une meilleure résistance relative dans la crise que les autres secteurs. La concurrence des génériques en Europe n'atteindra son apogée qu'en 2012 ou 2013.

Les grands laboratoires ne peuvent donc plus se contenter de sortir une molécule phare pour assurer leur développement, et ils doivent réinventer leur modèle de croissance.» Si le marché est déçu par le plan santé du président Obama, nombre d'Américains devraient l'apprécier.

Le coût des remèdes a en effet été multiplié par quatre outre-Atlantique au cours des deux mandats de son prédécesseur, George W. Bush. En moyenne, un Américain paie donc ses médicaments deux à trois fois plus cher qu'un Européen.


Perrine Créquy 27/02/2009

http://www.lefigaro.fr/societes/2009/02/27/04015-20090227ARTFIG00526-pharmacie-le-marche-tire-sur-l-ambulance-.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagdraft



Nombre de messages : 419
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Pharmacie : le marché tire sur l'ambulance   Jeu 6 Aoû - 8:25

Morceau choisi...

«Les prix des médicaments vont continuer de baisser mais les volumes augmenteront, en particulier aux États-Unis, ce qui profitera aux
grands acteurs», explique le directeur de Bionest. «La concentration du
secteur est inéluctable.

Elle permettra d'enrichir les portefeuilles de
produits et d'acquérir des compétences autres que commerciales pour
mieux répondre aux besoins des autorités de santé autant que des
prescripteurs et des patients», ajoute Patrick Biecheler.

Le
mouvement lancé par Pfizer devrait donc entraîner d'autres OPA,
facilitées d'ailleurs par les faibles valorisations boursières du
secteur.

extrait de cet article :

http://www.lefigaro.fr/societes/2009/01/31/04015-20090131ARTFIG00781-pharmacie-le-retour-des-grandes-opa-.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bagdraft



Nombre de messages : 419
Age : 52
Localisation : France
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: USA : comment Obama veut réformer la politique de santé   Jeu 6 Aoû - 8:46

USA : comment Obama veut réformer la politique de santé

Nathalie Mattheiem
21/07/2009

Les débats de la Chambre et du Sénat portent sur de multiples propositions de loi qui s'accompagnent de dizaines d'amendements. Voici les trois points forts autour desquels s'articule la réforme :

1.Assurer tous les Américains :

Barack Obama s'est rallié à l'idée d'une assurance « obligatoire » pour tous. Le plan prévoit une «option publique» et l'obligation pour tous les employeurs d'assurer leurs employés, à l'exception des entreprises de moins de 25 personnes.

2. Ne pas aggraver le déficit :

Le président américain s'est engagé à ce que la réforme n'aggrave pas le déficit dans les dix années à venir. Il espère trouver les deux tiers du financement par des économies dans les programmes actuels, Medicaid (assurance publique des plus démunis) et Medicare (pour les seniors). Barack Obama a conclu un premier accord avec des réseaux hospitaliers pour économiser 155 milliards de dollars sur dix ans. Certaines propositions suggèrent une imposition spécifique pour les assureurs ; d'autres, pour les contribuables dont le revenu dépasse 250 000 dollars.

3. Encourager la pratique de la médecine préventive :

En favorisant une médecine de proximité, qui fait défaut dans bien des régions du pays vu la pénurie de généralistes, et en privilégiant la médecine préventive, Barack Obama espère faire baisser les coûts. On estime que 80 % de ceux-ci sont imputables à des maladies chroniques
dont certaines (comme le diabète, dont la poussée est vertigineuse) pourraient être mieux contrôlées.

» Obama en campagne pour réformer l'assurance-maladie

» Obama lance la bataille de l'assurance-maladie

» La santé publique, prochain défi d'Obama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pharmacie : le marché tire sur l'ambulance   Aujourd'hui à 23:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Pharmacie : le marché tire sur l'ambulance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chine : rififi sur le marché du cuivre !!!!
» rappel historique sur la manipulation du marché de l'or
» Stagnation du marché : le stress monte chez les cambistes
» Effet de la crise sur la segmentation du marché
» Etude de marché salon esthetique et coiffure oriental

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: