AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PANORAMA DES BIOTECHS FRANCAISES JUILLET 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pwelcome



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: PANORAMA DES BIOTECHS FRANCAISES JUILLET 2009   Dim 19 Juil - 20:28

PANORAMA DES BIOTECHS FRANCAISES JUILLET 2009


INVESTIR 18/7/09



PARTENARIATS IMMINENTS POUR TROIS SOCIÉTÉS D’INNOVATION MÉDICALE:

Pari. La conclusion d’ici un an de partenariats de commercialisation pour Stallergènes et Nicox serait une très bonne nouvelle pour le secteur « biotech » coté en France,et conduirait à un changement de contrôle pour celles ci..

La conclusion d’un accord de partenariat constitue une phase clé dans la vie d’une société de biotechnologie dont les résultats financiers ont peu de signification tant qu’elle ne génère pas encore de revenus. Il est souvent concomitant avec l’annonce
d’une avancée clinique. Le développement d’un médicament dure quinze
ans en moyenne. Il est ponctué d’étapes indiquant l’avancée de la recherche
et sa probabilité de succès. Lorsqu’il est en phase I, un produit a 30 %
de chances d’arriver sur le marché, mais 70 % quand il est en phase III.



Des partenariats nécessaires…



Pour assurer le développement de leur recherche, ces sociétés structurellement
déficitaires ont besoin de liquidités et n’ont souvent d’autre choix que
de vendre les droits de leur « candidat médicament » à des laboratoires pharmaceutiques qui assurent le financement du projet. L’accord comprend un
premier paiement (droit d’entrée) à la signature, des versements d’étape en
fonction des avancées cliniques et réglementaires puis des royalties à la
commercialisation.
Aujourd’hui, la plupart des biotechs cotées à Paris disposent en
moyenne de deux ans de trésorerie devant elles. La concrétisation d’un partenariat
pourrait donc être vitale, si elles ne sont pas parvenues, d’ici à 2011,
à lever des fonds sur lemarché. L’échec récent de l’augmentation de capital
d’Exonhit Therapeutics montre que la période est difficile.
Autre intérêt du partenariat : il permet de valider la technologie de la société,
ce qui a un effet immédiat sur sa valorisation. En 2006, Nicox a bondi de
420 % au cours des neuf mois qui ont suivi l’annonce de ses accords avec Pfizer
et Merck, concernant l’utilisation de sa technologie de greffe d’oxyde nitrique
sur des composés en phase préclinique.
Transgène a vu son cours grimper de 60 % entre début mars et fin avril 2007, à l’occasion de son accord avec Roche pour le développement de phase II d’un vaccin recombinant contre le cancer de l’utérus.


… et stratégiques…


Enfin, lorsque les marchés concernés sont de trop grande taille, l’adossement
à un grand laboratoire devient stratégique.
C’est l’objectif de Stallergènes, dont la physionomie n’est pas comparable à
celle d’une société de biotechnologie.
Ce laboratoire de taille moyenne a mis au point un comprimé de désensibilisation
aux allergies qui devrait lui permettre d’entrer sur un marché quatre fois supérieur au sien et de s’implanter aux Etats-Unis. Nicox compte également sur un partenaire pour commercialiser Naproxcinod, son anti-inflammatoire vedette, en fin de phase III, qui s’adresse à un marché de plusieurs milliards de dollars.
Si, en phase clinique précoce, les paiements d’étape négociés sont de quelques millions d’euros et les royalties futures se limitent à 3%, ils peuvent atteindre plusieurs centaines de millions d’euros (et les royalties frôler les 20 %) pour une société qui a poussé très loin ses développements en propre.
Ainsi, les choix de Nicox et de Stallergènes d’attendre le plus tard possible
(la phase clinique III) pour nouer un accord sur leur produit vedette devraient
leur permettre de conserver un maximum de valeur.



… dans un contexte favorable


« Pour le partenaire, il peut être plus intéressant financièrement de racheter
l’entreprise que de verser des redevances très élevées. Un scénario qui est
d’ailleurs évalué par les laboratoire pharmaceutiques intéressés, dans le cadre
de nos négociations pour licencier, d’ici un à deux ans, le GTF505 [traitement
préventif contre le diabète en phase II] », explique Jean François
Mouney, président de Genfit, qui estime que « le mouvement de rachat des
biotechs par l’industrie pharmaceutique est accéléré par la faiblesse de leur
valorisation ».
Les grands laboratoires sont en effet à l’affût pour regarnir leur portefeuille
de produits afin de faire face à la disparition de près d’un quart de leur chiffre
d’affaires d’ici à 2012, liée à l’arrivée des génériques de leur produit vedette. Selon
le cabinet d’études Ernst & Young, « la valeur potentielle des alliances stratégiques
s’est élevée à presque 30 milliards de dollars et a atteint un nouveau
record aux Etats-Unis en 2008, tout comme les opérations de rachat, qui ont
totalisé 28,5 milliards de dollars ».
Dans ce contexte, les cours de sociétés se sont bien tenus. Le Nasdaq
Biotech n’a reculé que de 12,5 % en un an (à comparer à une baisse de 28 %
pour le S&P 500) et le nouvel indice européen Next Biotech a même grimpé
de 28 % sur cette période et s’adjuge 40 % depuis janvier.
Reste que l’investissement dans ce secteur est très spéculatif. La valorisation
reposant sur une actualisation des flux pondérée de la probabilité de succès
du produit, la moindre déception sur ce paramètre peut conduire le titre en enfer.
Nous avons sélectionné trois sociétés qui devraient concrétiser rapidement
un partenariat à fort potentiel.

Anne Barloutaud



NICOX. L’aboutissement est proche


Nicox. L’aboutissement est proche (Investir du 18 Juillet 2009)

Sa technologie de greffe d’oxyde nitrique appliquée sur des principes actifs
connus réduit les effets indésirables des médicaments, ce qui a suscité, en
2006, l’intérêt de Pfizer et de Merck pour Nicox. Son médicament vedette, l’antiinflammatoire
Naproxcinod, qui a terminé ses essais de phase III, n’a pas d’effet
sur la pression artérielle, contrairement au Vioxx deMerck, retiré du marché pour
cette raison, et à tous les produits de cette classe encore en vente. Sonmarché potentiel est estimé à 1,5milliard d’euros. Nicox va déposer un dossier d’enregistrement auprès de la FDA (autorités de santé américaines),
qui pourrait octroyer à Naproxcinod un label favorable le distinguant des
autres concurrents. Il recherche un partenaire pour sa commercialisation mondiale
auprès des généralistes. L’enjeu des négociations en cours porte sur l’obtention de
ce fameux label,qui aurait un impact sur le prix de vente. Reste que Naproxcinod représente 90% de la valeur de la société.
«La publication, à l’automne, des résultats cliniques de phase I pour NCX 6560, un
composé prometteur dans le cholestérol, pourrait réduire ce risque», estime Stéphane Furet, gérant chez Dorval Finance.

ACHAT SPÉCULATIF
Compte tenu d’un capital très ouvert, l’accord
de commercialisation pourrait conduire à une
OPA. Objectif : 15 €.

Transgène. Un pari dans le cancer !

Transgène. Un pari dans le cancer (Investir du 18 Juillet 2009)

Détenu à 54 % par la famille Mérieux, Transgène dispose de trois
produits en phase avancée dans le cancer du poumon (TG4010), de l’utérus
(TG4001) et du lymphome cutané (TG1042). La société a développé une
technologie fondée sur l’immunothérapie dont l’intérêt a été validé, en2007,par
un partenariat avec Roche pour TG4001.
Le vaccin recombinant le plus prometteur, TG4010, a un potentiel de 1milliard
d’euros. « Les résultats de la phase II, supérieurs à ceux de molécules concurrentes
comme l’Avastin, médicament phare de Roche, et le feu vert récent des autorités
américaines pour l'entrée en phase III du TG4010 nous ont conduits à relever sa
probabilité de succès de 40 % à 65 % », explique Pierre Corby, analyste financier
chez Aurel BCG. La direction compte finaliser un accord d’ici à fin 2009 avec un
grand acteur de l’oncologie dans l’optique d’une commercialisation en 2014.

ACHAT SPÉCULATIF
En dépit de la flambée de 50 % du titre depuis janvier, on achètera avant la conclusion du partenariat qui pourrait doper le cours, TG4010 représentant les deux tiers de la valorisation. Viser 22 €.



LE REVENU 17 JUILLET 2009


1/ Entretien de Philippe Archinard ,directeur général et administrateur TRANSGENE

« Le TG 4010 a un potentiel d’au moins 1 milliard d’euros »


Vous avez reçu le feu vert des autorités américaines (FDA) pour lancer la phase finale des essais cliniques du TG 4010 contre le cancer du poumon . Quand démarrera t’elle ?

Dans un an. Nous signerons, après l’été sans doute, un partenariat avec un groupe pharmaceutique international qui financera ces essais. Mais nous ne sommes pas dans l’urgence. Cet actif est très important pour nous et nous prendrons le temps de bien le négocier.

Quel est son potentiel ?


Beaucoup d’analystes estiment qu’il pourrait dépasser un milliard d‘euros de chiffre d’affaires par an , ce qui nous semble réaliste. Cette prévision ne tient pas compte de son potentiel dans d’autres indications médicales que le cancer du poumon . Elles représentent , selon nous , au moins la moitié de son potentiel commercial total. Ces développements éventuels seront bien entendu à finaliser avec notre futur partenaire.



Vous allez développer le TG 4010 en même temps qu’un test préalable destiné à mieux cibler les patients. Quel est l’intérêt pour vous ?


Il permettra d’identifier, avant la prescription , les patients susceptibles de répondre le mieux au traitement TG 4010. Cette association thérapeutique-diagnostic permettra d’optimiser le bénéfice du médicament pour le patient . Cela réduira peut être un peu le marché cible en volume. Mais cela sera largement compensé: les essais cliniques seront plus rapides et probants et la communauté médicale plus vite convaincue. Au final, la valeur économique créée devrait être équivalente ou supérieure.

Comment souhaitez vous voir évoluer le modèle économique de Transgène ,qui est aujourd’hui une société de recherche pure ?

La volonté de notre actionnaire est que le TG 4010 soit un levier pour la transformation de Transgène en une société pharmaceutique classique . C’est à dire que les revenus que nous en tirons servent à bâtir une force commerciale . Nous n’aurons pas les moyens de prendre en charge la commercialisation mondiale du TG 4010. Mais nous souhaitons négocier avec notre partenaire des droits commerciaux partiels . Tout cela reste à déterminer dans le cadre des discussions. A l’avenir , pour nos autres produits aujourd’hui en développement , notre objectif sera de conserver une partie des droits .Si on n’a pas cette ambition, on arrive jamais à créer une success story.


ESSENTIEL SUR TRANSGENE

Date de création 1979

Première cotation 1998

Technologie et spécialité : Transgène développe des vaccins thérapeutiques et des produits d’immunothérapie

Actionnaire Mérieux Alliance 55%

Produits phares :

- le TG 4010 dans le cancer du poumon

- le TG 4001 dans les infections par HPV (human papilloma virus, à l’origine du cancer du col de l’utérus)

- le TG 4040 dans l’hépatite C


Partenariat avec Roche dans le développement du TG 4001


2/ ENTRETIEN AVEC LOIC MAUREL PRESIDENT DIRECTOIRE EXONHIT THERAPEUTICS


« Notre priorité , aujourd’hui c’est le retour de l’actionnaire »


L’actualité d’Exonhit va être chargée au second semestre . Quelles seront les dates clés,



En septembre nous publierons les premiers résultats d’études chez les patients pour notre médicament en développement dans la maladie d’Alzheimer. Au début de l’automne, nous communiquerons sur les opportunités d’acquisitions que nous avons identifiées . Enfin au dernier trimestre, nous lancerons la commercialisation de notre test diagnostique sanguin de la maladie d’Alzheimer.


Quel est le potentiel commercial de ce produit ?


Le marché des médicaments contre Alzheimer est de 6 milliards de dollars , mais les produits aujourd’hui disponibles agissent sur les symptômes , ils sont en effet sans effet sur l’évolution de la maladie. Les besoins thérapeutiques sont donc considérables. Notre produit pourrait être le premier d’une nouvelle génération , capable de retarder la progression de la maladie. Cela ferait changer le marché de taille . C’est une perspective très attrayante , même si le potentiel reste difficile à estimer.

Comment souhaitez vous voir évoluer le modèle économique d’Exonhit ?

Dans le domaine thérapeutique , nous pousserons le développement de nos médicaments jusqu’aux phases cliniques intermédiaires , et la preuve d’efficacité chez l’homme. Puis nous céderons les licences à des groupes pharmaceutiques. Dans le diagnostic , notre ambition est de devenir un acteur qui compte. Nous allons démarrer une politique de croissance externe pour acquérir des sociétés ou des produits . Nos cibles sont de petite taille, souvent américaines , spécialisées dans le cancer et la neurologie, avec une technologie proche de la nôtre et des produits proches de la commercialisation.

A terme, allez vous abandonner le segment thérapeutique ?


Non . Les développements de médicaments sont longs et risqués mais potentiellement très lucratifs . Et nous rencontrons des succès . En outre il existe des synergies intéressantes entre thérapeutique et diagnostic. Dans le diagnostic , les développements sont plus courts, la croissance est forte et les prix en hausse. C’est là que nous identifions à court terme les meilleures opportunités de générer des revenus. Exonhit continuera à être une société de R&D , mais notre priorité aujourd’hui, c’est la création de valeur.


ESSENTIEL SUR EXONHIT

Date de création 1997

Première cotation 2005

Technologie et spécialité Exonhit identifie de nouvelles cibles thérapeutiques grâce à l’analyse de l’épissage alternatif de l’ARN

Actionnaires principaux : Oxford Bioscience Partners (9,3%) , Biomérieux (5%), FCP Regard (3,8%)

Produits phares : un médicament contre la maladie d’Alzheimer (EHT0202) et un test diagnostique d’Alzheimer (DX 21)

Partenaires : Biomérieux dans le diagnostic du cancer et Allergan dans la recherche thérapeutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
PANORAMA DES BIOTECHS FRANCAISES JUILLET 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» arrete du 10 fevrier 2009
» loi de la mondialisation sociale de juillet 2008
» Grève générale du 29 janvier 2009
» Dépressurisation B747-400 Quantas lz 25 juillet 2008
» Importer Simple comptable Pro 2009 dans Acomba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Autres idées d'investissements-
Sauter vers: