AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les géants du médicament prennent en marche le train des génériques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pwelcome



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Les géants du médicament prennent en marche le train des génériques   Ven 22 Mai - 11:31

Les géants du médicament prennent en marche le train des génériques



[ 22/05/09 ]


Novartis va payer 925 millions d'euros pour acheter l'ancienne activité de médicaments génériques de BASF. Leader mondial des produits de marque, Pfizer se convertit à son tour aux génériques, en association avec des indiens.


Cap sur les médicaments génériques. Après les avoir souvent méprisés, boudés, contestés, les ténors de la pharmacie mondiale sont en train de s'intéresser de très près à ces copies de médicaments tombés dans le domaine public. Témoin Pfizer. Le leader mondial du secteur, inventeur notamment du Viagra, a longtemps tout misé sur les produits de marque, nécessitant de grosses dépenses de recherche et développement, mais assurant en retour des marges colossales. Ses dirigeants voyaient les génériques comme une menace à combattre. Mercredi, pourtant, le groupe américain a annoncé la signature de deux accords qui doivent lui permettre de devenir à son tour un champion des traitements « low cost ».

Grâce à un premier contrat passé avec Aurobindo, Pfizer va pouvoir commercialiser dans plus de 70 pays une soixantaine de génériques fabriqués par ce laboratoire indien. L'accord élargit notablement le partenariat initial annoncé en mars entre les deux groupes, qui visait les Etats-Unis et l'Europe. Pfizer a par ailleurs acheté les droits de commercialisation en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande de 15 médicaments sous forme injectable d'un autre industriel indien, Claris.

Trois acquisitions pour Sanofi


Le numéro un mondial cherche ainsi à se constituer rapidement un portefeuille solide de génériques. Au-delà des copies de ses propres molécules, Pfizer disposera dorénavant de 128 produits dont les brevets sont échus. « Les médicaments tombés dans le domaine public représentent l'un des secteurs à la plus forte croissance sur le marché pharmaceutique mondial, et c'est particulièrement vrai dans les pays émergents », commentent ses dirigeants, bien décidés à prendre le train en marche. Une démarche voisine de celle de Sanofi-Aventis, qui vient de boucler 3 acquisitions dans les génériques, mettant la main successivement sur le tchèque Zentiva, le mexicain Kendrick et le brésilien Medley.

Novartis, de son côté, a une longueur d'avance. L'entreprise suisse a été la première, parmi les leaders des médicaments classiques, à investir lourdement dans les génériques. Résultat : sa filiale spécialisée, Sandoz, est à présent le numéro deux mondial de ce domaine tenu surtout par des spécialistes comme Teva, Mylan ou Ratiopharm. Une position que Novartis compte bien défendre. Mercredi, le groupe bâlois a annoncé l'achat, pour 925 millions d'euros, de l'activité générique de l'autrichien Ebewe Pharma. Il s'agit de l'ancienne activité de l'allemand BASF. Elle emploie environ 500 personnes, pour un chiffre d'affaires de 188 millions d'euros l'an dernier. Sa spécialité : les génériques des anticancéreux. Un marché dont l'essor est assuré, compte tenu de la chute d'ici à cinq ans des brevets américains du Taxotère et de l'Eloxatine de Sanofi-Aventis, ou encore de l'Alimta d'Eli Lilly.

Globalement, le marché mondial des génériques pesait 72 milliards de dollars en 2007, soit 10 % des ventes totales de médicaments. Une part qui devrait croître, vu le nombre de produits importants qui vont bientôt tomber dans le domaine public. « En 2015, les génériques pourraient dépasser 135 milliards de dollars de chiffre d'affaires, ce qui représenterait une croissance de 11 % par an d'ici à cette date », estiment les analystes de Credit Suisse dans une note publiée il y a quelques jours.

De quoi justifier les virages stratégiques opérés par les industriels. Faute de disposer de nouvelles molécules à même de compenser le déclin de leurs « blockbusters », nombre d'entre eux réorientent leurs investissements vers des cibles plus prometteuses comme les génériques, mais aussi les vaccins, les biotechnologies, et les pays émergents. C'est le sens des emplettes de Sanofi, mais aussi d'une partie des grandes manoeuvres lancées ces derniers mois, comme le rapprochement récent entre Roche et Genentech. Ces opérations « participent plus d'une logique de diversification que de taille », explique Claude Le Pen, consultant pour IMS Health. Les « big pharma » abandonnent ainsi leur modèle ancien pour aller vers de nouvelles terres.

DENIS COSNARD, Les Echos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pwelcome



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Les géants du médicament prennent en marche le train des génériques   Ven 22 Mai - 20:10

bonne synthèse des grandes manoeuvres et notamment des priorités de PFIZER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les géants du médicament prennent en marche le train des génériques   Ven 22 Mai - 23:34

Number 1 : Pfizer fusionne avec Weyth (fusion defensive). Il acquiert une position dans la vaccination et une nouvelle dimension dans la biotech.
Pfizer acquiert des droits de commercialisation de génériques (120 molécules fabriquées à moindre coût dans les pays émergents) qu’il ajoutera aux molécules déjà possédées, tombées dans le domaine public.
Merck fait, lui aussi, une fusion défensive avec Schering Plough, il était déjà présent dans les génériques et les vaccins.
Roche rachète sa biotech Gennentech.
Sanofi achète 3 labos de génériques dans les pays émergents. Il est présent dans les vaccins, peu dans la biotech.
Novartis aussi présent dans la biologie et se renforce dans les génériques (numéro2)
GSK est présent dans les vaccins et la biotech.

Nicox, petit laboratoire de recherche développement « ne fait qu’améliorer les médicaments existants » pour certains analystes.
Nicox devrait commercialiser avec un partenaire un blockbuster, le Naproxcinod. Nicox voudrait à cette occasion devenir une pharma intégrée et racheter une ou plusieurs biotech aux USA. Son profil n’apparaîtra sans doute pas extravagant pour rentrer dans la grande famille des pharmas intégrées.

Les analystes devront réévaluer l’intérêt du positionnement de Nicox au vu des nouveaux profils des grandes pharmas, de la perte de leurs blockbusters, de l’échec de leur recherche développement et de l’intérêt que les grandes pharmas pourraient porter au rare blockbuster de 2011.
Les grandes pharmas vont perdre leurs blockbusters, anciennes vaches à lait qu’ils enverront paître chez les génériqueurs, dans le vaste domaine public.
Pour que les vaches soient bien gardées les grandes pharmas renforcent le troupeau de ces bonnes laitières vieillissantes qui ont déjà fait une fois leur fortune. Une nouvelle jeunesse leurs est promise au travers de nouvelles unions qui leur projettent encore le faste d’une croissance à deux chiffres dans un autre contexte de distribution de masse et de concurrence nouvelle.
Les grandes pharmas se préparent à défendre leur part de marché passée, en privilégiant la prescription de masse et en ayant déjà conquis la distribution de ces stars des pays industrialisés depuis longtemps ainsi que du nouveau monde, anticipant le marché potentiel des pays émergents.
Les champions de la distribution pharmaceutique adapteront leur modèle de marketing aux génériques.
Affamés, les jeunes loups du marketing aux dents longues, iront chercher leur part, féroces, face aux stars d’hier aux dents artificiellement bien alignées, aux pommettes saillantes, à la peau tendue, aux cicatrices imperceptibles sous les yeux, témoignant des poches profondes qu’elles ont bien rempli. Ils iront en meute prélever leur part sur le troupeau, même s’il ne s’agit pas de moutons. Les malades, les individus fragilisés voire les groupes isolées seront les cibles de ces nouveaux prédateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les géants du médicament prennent en marche le train des génériques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les géants du médicament prennent en marche le train des génériques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» guides de la création d’entreprise pour les artisans, commer
» Notre future opération "FETE DES MERES"
» Ou faire de la monnaie pour Expo Vente
» Entreprises pour stagiaires?
» Rhumafed...Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Le coin du barman...-
Sauter vers: