AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BOURSE DES SECTEURS SOUS PRESSION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pwelcome



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: BOURSE DES SECTEURS SOUS PRESSION   Sam 9 Mai - 10:26

Journal des Finances n° 6336 L'enquête


Numéro paru le 09/05/2009


.


La santé et l'énergie sont en pleine effervescence depuis le 1erjanvier.

Energie, pharmacie, banques et biens de consommation en première ligne

Jérôme Marmet | JDF HEBDO | 09.05.2009 | Mise à jour : 21H37
Près de la moitié des fusions-acquisitions qui sont intervenues l'an dernier l'ont été dans quatre secteurs d'activité bien ciblés : les biens de consommation, la santé, l'énergie et la finance. Ce sont à nouveau sur ces secteurs que se concentrent aujourd'hui les grandes manoeuvres.
Dans la pharmacie et les biotechnologies, cinq transactions ont déjà été bouclées depuis le 1er janvier, dont deux majeures : le rachat de l'américain Wyeth par le numéro un mondial Pfizer pour 64,5 milliards de dollars, et la reprise de Schering Plough par Merck pour 45,9 milliards de dollars. Parce qu'il en coûte environ 2 milliards de dollars pour fabriquer et commercialiser une nouvelle molécule, les grands laboratoires se livrent à une course à la taille. La concentration est loin d'être achevée et les cibles les plus recherchées sont les génériqueurs, les spécialistes de vaccins et surtout les sociétés de biotechnologies. Des sociétés comme Amgen, Biogen ou Nicox peuvent intéresser de grands laboratoires comme Sanofi-Aventis.
Avec la chute des marchés, la consolidation dans l'énergie a repris, en particulier dans l'industrie pétrolière. Il est, en revanche, peu probable que l'on assiste aux mégafusions qui avaient marqué la fin de la décennie. La dernière grosse opération est le rapprochement entre Suez et GDF pour 62,4 milliards d'euros.
Dans la finance, c'est le sauvetage des banques et les restructurations qui créent les opportunités. L'OPA de BNP Paribas sur Fortis en est la parfaite illustration. On recence aussi des opérations qui permettent à certains établissement d'accroître leur réseau et de gagner des parts de marché, à l'image du rachat de Rosbank par Société Générale, que d'aucun considère comme une belle cible.
L'univers des biens de consommation a toujours été propice aux rachats de marques. Après le rachat du suédois Vin & Spirit par Pernod Ricard en 2008, d'autres opérations sont à prévoir. Des groupes comme Unilever ou Nestlé - qui rêve de mettre la main sur L'Oréal - sont considérés commedes prédateurs.
Enfin, d'autres secteurs peuvent donner lieu à des mouvements d'entreprises comme les télécoms, les médias ou l'automobile.
.


.

Les grandes manoeuvres font leur retour





Fiat-Chrysler, Pfizer-Wyeth ou encore EDF-Constellation... Les rapprochements qui se multiplient ces derniers temps augurent-ils le retour des fusions-acquisitions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: BOURSE DES SECTEURS SOUS PRESSION   Sam 9 Mai - 11:16

Les génériques permettent :
D’acquérir des molécules qui amène un gain régulier et au long cours.
Cela peut être un bon moyen d’accéder au pays émergent. A court terme le bénéfice est de fabriquer des molécules à moindre coût, à long terme d’être présent sur les marchés émergents pour plus tard espérer placer d’autres produits plus rentables.
Les vaccins sont très rentables avec un développement beaucoup plus court que les médicaments.
Les biotech ont un taux d’échec important mais l’on considère que certaines permettront la médecine de demain. La biotech ayant connu la plus forte croissance est Amgen.

On retient que Sanofi doit se renforcer sur le marché de la pharmacie.
Il s’est renforcé dans les génériques et dans les pays émergents (Brésil, Mexique, après l’achat de Zentiva en Europe de l’Est). Sanofi est au 11e rang des laboratoires de génériques.
Sanofi avait regardé de prés Crucell (2 milliard$) société de vaccins Weyth était aussi intéressé mais a fusionné avec Pfizer.
Sanofi avait regardé BMS (qui s’est protégé à l’époque) puis Biogen (trop cher à l’époque).
Aujourd’hui il apparaît que Sanofi devra se renforcer aux USA. Des pharmas moyennes devront se regrouper aux USA, des ventes de domaines de spécialités seront à vendre liés aux fusion. La branche vétérinaire des deux dernières grandes fusions devra être vendue. Sanofi pourrait être intéressé.
Bien sûr entre temps de petites biotech peuvent être achetée ou au moins avoir une participation au capital avec partenariat à la clé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BOURSE DES SECTEURS SOUS PRESSION
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALÈS Les facteurs sous pression plantent le piquet de grève
» #TMCweb3 #économie : Le #Cac40 recule après les #attentats , #tourisme et #luxe sous pression
» Formule de calcul de pression des patins de calage
» parrainage pour se faire des sous facilement
» Bourse Tremplin Emploi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Autres idées d'investissements-
Sauter vers: