AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'irrésistible ascension des biothérapies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pwelcome



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: L'irrésistible ascension des biothérapies   Jeu 9 Avr - 10:25

L'irrésistible ascension des biothérapies



[ 09/04/09 ]


Le développement rapide des biomédicaments pose le problème de la mesure du rapport bénéfice-coût de ces molécules, très efficaces et très coûteuses.




En 2010, nous ferons appel à plus de biothérapies que de chimiothérapies classiques. » Dominique Maraninchi, le président de l'Institut national du cancer (Inca), annonce une véritable révolution : l'inexorable montée en puissance des médicaments biotechnologiques sur le point de détrôner les traitements traditionnels produits par synthèse chimique. Cette tendance très nette en oncologie se retrouve dans de nombreuses maladies auto-immunes. En rhumatologie, la majorité des nouveaux venus dans l'arsenal thérapeutique sont des anticorps monoclonaux humanisés. Par leur mode d'action, leur sélectivité et leurs prix astronomiques, ces molécules ciblées illustrent un aspect très polémique du médicament : la mesure du rapport bénéfice-coût ? « Aucun pays ne sait comment résoudre cette problématique. L'Angleterre a fait le choix le plus abrupt (1), mais l'Allemagne et les Pays-Bas ont des réponses proches de celle de la France. Mais nous avons complexifié le problème par une surabondance d'institutions dont les profils ne sont pas toujours bien définis (2) », indique l'économiste de la santé Claude Le Pen. Certains de ces biomédicaments apportent un bénéfice incontestable. « Les anti-TNF alpha sont utilisés depuis une dizaine d'années. C'est une vraie révolution dans la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn et les maladies inflammatoires de l'enfant », rapporte le professeur Jean Sibilia, rhumatologue au CHU de Strasbourg. Selon le professeur Thierry Schaeverbeke du CHU de Bordeaux, « entre 16 et 18 % des polyarthritiques sont actuellement traités par des biothérapies. »

Impact considérable


Les maladies auto-immunes comme la PR touchent entre 3 et 4 % de la population. Elles découlent d'une accumulation de caractères génétiques défavorables (polymorphismes) dont la combinaison favorise leur déclenchement. Une vingtaine de biomolécules ciblant ces pathologies ont été présentées au cours du dernier American College of Rheumatology (« Les Echos » du 4 novembre 2008). Cette évolution bouleverse totalement la production pharmaceutique. Ces molécules, fabriquées par des bactéries ou des cellules animales génétiquement modifiées, demandent des outils de production totalement différents (biofermenteurs). « Les processus biotechnologiques réclament des investissements considérables. De plus, le nombre d'unités nécessaires pour répondre aux besoins n'a rien à voir avec le modèle par synthèse chimique que nous connaissons actuellement », avertit le président d'AstraZeneca France, Robert Dahan. En gros, une usine d'anticorps monoclonaux coûte 1 milliard d'euros et sa production suffit à couvrir les besoins d'un continent comme l'Europe. « L'environnement français n'est pas très favorable à ce type d'investissement », constate le patron de Lilly France, Dominique Amory. « Plutôt que d'injecter des milliards dans l'industrie automobile, on ferait mieux d'investir dans la production des biomédicaments du futur », juge le président de France Biotech, Philippe Pouletty.

A. P., Les Echos


(1) Pour les médicaments classiques, le seuil est aux alentours de 30.000 livres par année de vie sauvée et ce montant peut aller jusqu'à 120.000 livres pour les biothérapies.(2) Les évaluations économiques sont réalisées par l'Afssaps et les prix sont fixés par le CEPS selon un processus où « l'Etat juge les prix donnés par l'Etat ». Une autre commission au sein de la HAS (la commission de transparence) se charge de l'évaluation thérapeutique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pwelcome



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: L'irrésistible ascension des biothérapies   Jeu 9 Avr - 17:46

JE RETIENS « L'environnement français n'est pas très favorable à ce type d'investissement », constate le patron de Lilly France, Dominique Amory. « Plutôt que d'injecter des milliards dans l'industrie automobile, on ferait mieux d'investir dans la production des biomédicaments du futur », juge le président de France Biotech, Philippe Pouletty.

D'OU NECESSITE ABSOLUE POUR NICOX DE BIEN CHOISIR SES PARTENARIATS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'irrésistible ascension des biothérapies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'irrésistible retour de l'or / Bruno Bertez
» pour les irréductibles.
» El Israa et Al-Mi’râj...l`ascension du prophete Mohammed ( PBUH)
» [Discussion] impardonnable, irréparable, irrécupérable
» 1 er mai 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Le coin du barman...-
Sauter vers: