AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 NCX 6560 , ATHEROSCLEROSE ET LIPITOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pwelcome



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: NCX 6560 , ATHEROSCLEROSE ET LIPITOR   Mer 18 Mar - 16:39

Quelques infos sur l’ athérosclérose et NO ainsi que sur le Lipitor et ses possibles effets secondaires ce qui justifient les espoirs placés dans La statine NCX 6560



L’athérosclérose

Titre du document

Athérosclérose : le rôle du monoxyde d'azote (NO) = Role of nitric oxide in atherosclerosis

Auteur(s) /

CAILLAUD D. (1) ; GALINIER M. (1) ; ELBAZ M. (1) ; CARRIE D. (1) ; PUEL J. (1) ; FAUVEL J. M. (1) ; ARNAL J. F. (1) ;

Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s)

(1) INSERM U397 et Service de Cardiologie, CHRU Rangueil, Toulouse, FRANCE

Résumé

■ L'origine multifactorielle de l'athérosclérose: De multiples facteurs sont à considérer: LDL oxydées, cellules endothéliales, macrophages, cellules du système immunitaire, cellules musculaires lisses. L'endothélium joue, dans cette affection, probablement un rôle clé par la sécrétion de nombreux médiateurs impliqués notamment dans la vasomotricité, l'hémostase ou la pénétration dans la paroi artérielle des monocytes sanguins. ■ L'intervention du monoxyde d'azote: C'est un des médiateurs essentiels des fonctions anti-athérothrombotiques de l'endothélium. Du fait de ses propriétés vasorelaxantes, antiagrégantes et d'inhibition de l'adhérence des leucocytes sanguins à l'endothélium, on comprend qu'une réduction de sa production d'origine endothéliale, appelée dysfonction endothéliale, puisse être à l'origine d'une aggravation des lésions athéroscléreuses et de la survenue de complications à type de thrombose ou vasospasme. ■ De l'expérimentation à la thérapeutique: l'expérimentation animale confirme bien l'importance de ce médiateur en physiologie, en revanche, les études d'intervention thérapeutique, avec les dérivés nitrés, restent encore décevantes. La raison en est peut-être que le NO est et doit demeurer un messager local, finement régulé. Un apport systémique massif tel qu'il apparaît au cours du traitement par donneurs de NO pourrait ainsi ne pas couvrir réellement le déficit existant au niveau de l'endothélium dysfonctionnel.

Revue / Journal Title

La Presse médicale ISSN 0755-4982 CODEN PRMEEM

Source / Source

2001, vol. 30, no1, pp. 41-44 (21 ref.)

Langue / Language

Français

Editeur / Publisher

Masson, Paris, FRANCE (1983) (Revue)

Mots-clés anglais / English Keywords

Atherosclerosis ; Human ; Pathogenesis ; Nitric oxide ; Cardiovascular disease ; Vascular disease ;

Mots-clés français / French Keywords

Athérosclérose ; Homme ; Pathogénie ; Azote monoxyde ; Appareil circulatoire pathologie ; Vaisseau sanguin pathologie ;

Mots-clés espagnols / Spanish Keywords

Ateroesclerosis ; Hombre ; Patogenia ; Nitrógeno monóxido ; Aparato circulatorio patología ; Vaso sanguíneo patología ;

Localisation / Location

INIST-CNRS, Cote INIST : 242, 35400009434102.0130

Nº notice refdoc (ud4) : 906073
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pwelcome



Nombre de messages : 640
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: NCX 6560 , ATHEROSCLEROSE ET LIPITOR   Mer 18 Mar - 16:41

L’athérosclérose (suite)



Pendant longtemps, l’athérosclérose a été vue comme un processus par lequel des éléments inertes s’assemblaient jusqu’à obstruer la lumière artérielle, menant ainsi aux MCV. Les travaux récents à l’aide de cohortes de sujets, d’animaux de laboratoire et de nouvelles technologies de biologie moléculaire ont permis de constater que l’athérosclérose est en fait un phénomène complexe impliquant de nombreux facteurs. Autrefois, l’endothélium tapissant l’intérieur des vaisseaux sanguins était considéré comme étant une simple membrane semi-perméable; en ce début de 21e siècle, il est considéré comme étant le plus gros organe endocrinien, avec des fonctions endocrines, paracrines et autocrines modulant son fonctionnement, ce qui a un impact direct sur le développement de l’athérosclérose. De nombreux types de cellules sont impliquées dans le processus de développement de l’athéroclérose : les cellules endothéliales et les cellules immunitaires agissent de concert pour faire augmenter la taille des lésions. Toutefois, il est important de noter que de nombreux points demeurent hypothétiques et aussi que de nombreuses hypothèses ne sont soutenues que par des preuves circonstancielles et/ou indirectes32.


L’athérosclérose se développe dès la naissance. La dysfonction endothéliale est le processus menant à l’état inflammatoire qui initie l’athérosclérose. Plusieurs facteurs contribuent à la dysfonction endothéliale, et ainsi au développement de l’athérosclérose: l’hypercholestérolémie, le diabète de type 2, l’hypertension, le tabagisme, certains agents infectieux, certaines cytokines et les toxines.

La dysfonction endothéliale

Dans des conditions physiologiques normales, l’endothélium forme une couche semi-perméable entre les éléments circulant du sang et la paroi du vaisseau sanguin; il sécrète aussi des substances vasoactives afin de réguler le tonus de l’artère, de maintenir une surface antithrombotique, de moduler les réponses inflammatoires et d’inhiber la prolifération des cellules musculaires lisses33.

La principale substance protectrice synthétisée par l’endothélium est l’oxyde nitrique (NO), synthétisé par les synthases d’oxyde nitrique (NOS). Le NO relaxe les cellules musculaires lisses et inhibe l’agrégation des plaquettes. De plus, le NO stimule la prolifération des cellules endothéliales, permettant ainsi la réparation des blessures à l’endothélium, et il inhibe la prolifération des cellules musculaires lisses. Le NO est aussi un puissant anti-oxydant, qui élimine les espèces réactives d’oxygène (ROS), dont l’anion superoxyde, qui peuvent endommager l’endothélium.

Ainsi, l’endothélium diminue le tonus vasculaire à l’aide du NO et de l’EDHF («endothelium-derived hyperpolarizing factor») et il équilibre l’effet vasodilatateur de ces substances à l’aide de peptides vasoconstricteurs, tels que l’endothéline et l’angiotensine II. La balance des effets de ces substances dictera donc le tonus vasculaire. Il est à noter que l’hypercholestérolémie induit une surexpression du récepteur de l’angiotensine II, pouvant augmenter ainsi les effets de l’angiotensine II et amener une hausse sensible de la pression sanguine contribuant au développement de la dysfonction endothéliale34.

La dysfonction endothéliale est donc un débalancement des facteurs homéostatiques de l’endothélium. Cet état est caractérisé par une diminution de la biodisponibilité du NO, par un tonus vasculaire anormal et par une augmentation de la croissance des cellules musculaires lisses35. La diminution de la biodisponibilité du NO est une conséquence centrale car, en plus de la diminution des effets protecteurs du NO, elle entraîne l’augmentation du stress oxydant qui favorise alors l’oxydation des particules LDL . L’hypercholestérolémie, le tabagisme, le diabète et l’hyperhomocystéinémie sont des facteurs de risque de MCV qui sont aussi indépendamment associées à la baisse de la biodisponibilité du NO.



Selon les résultats d'une nouvelle étude, Lipitor a abaissé de manière significative le taux de CRP mesuré par dosage de haute précision chez des patients atteints de maladie coronarienne stable Un traitement intensif par Lipitor a nettement réduit le taux de CRP, et plus que par un traitement par Lipitor en faibles doses

KIRKLAND, QC, le 3 févr. /CNW Telbec/ - Les résultats d'une nouvelle étude révèlent qu'après 26 semaines, les patients traités par Lipitor(MD) (atorvastatine calcique) à 80 mg ont connu une baisse significative de 55 pour cent de leur taux de protéine C réactive (CRP) mesuré par dosage de haute précision - principal critère de jugement de cette étude -, alors que ceux qui ont été traités par Lipitor à 10 mg ont obtenu une baisse significative de 21 pour cent. Les participants à cet essai présentaient une maladie coronarienne stable, des taux de cholestérol normaux ou légèrement élevés et une inflammation chronique de bas grade, reflétée par un taux élevé de CRP, lequel, selon certaines études, pourrait jouer un rôle déterminant dans le risque cardiovasculaire. Ces résultats, issus de l'essai CAP (Comparative Atorvastatin Pleiotropic Effects), ont été récemment publiés dans la revue Clinical Therapeutics.

"Ces résultats corroborent ceux d'essais cliniques antérieurs, d'après lesquels, en plus d'abaisser le taux de cholestérol des lipoprotéines de basse densité (C-LDL), Lipitor pourrait aider à réduire le taux de CRP, qui témoigne d'une inflammation généralisée pouvant accroître le risque de manifestations cardiovasculaires", a déclaré le Dr Jean Davignon, qui dirige le groupe de recherche sur l'hyperlipidémie et l'athérosclérose de l'Institut de recherches cliniques de Montréal et qui était l'un des principaux investigateurs de cet essai. "Fait plus encourageant encore, on a observé une baisse plus importante du taux de CRP chez les patients ayant bénéficié du traitement intensif, comparativement à ceux ayant reçu une dose plus faible."

CAP était un essai prospectif, à double insu avec répartition aléatoire, d'une durée de 26 semaines, visant à examiner les effets d'une dose faible et d'une dose élevée de Lipitor sur le taux de CRP chez des hommes et des femmes âgés de moins de 80 ans, présentant une maladie coronarienne stable, des taux de cholestérol normaux ou faiblement élevés et une inflammation chronique de bas grade, reflétée par un taux élevé de CRP. Les taux initiaux de CRP étaient de 3,1 mg/L et de 3,6 mg/L dans le groupe Lipitor à 10 mg et à 80 mg, respectivement. La maladie coronarienne était définie par au moins l'un des critères suivants : antécédents de crise cardiaque, angine stable, rétrécissement d'une artère coronaire d'au moins 50 pour cent, antécédents d'angine instable et antécédents de pontage aortocoronarien ou d'angioplastie coronarienne.

Au total, 340 patients ont fait l'objet d'un traitement par une dose faible de Lipitor à 10 mg ou d'un traitement intensif par une dose de Lipitor à 80 mg. Le principal critère de jugement était la variation en pourcentage du taux de CRP après 26 semaines de traitement. La comparaison des taux de CRP entre les deux groupes, après 5 semaines, constituait un critère de jugement secondaire.

Après 5 semaines, les patients traités par Lipitor à 10 mg ont présenté une baisse significative du taux de CRP de 25 pour cent, taux qui est resté stable jusqu'à la fin de l'étude (baisse de 21 pour cent par rapport aux valeurs initiales). Chez les patients traités par Lipitor à 80 mg pendant 5 semaines, on a observé une baisse significative de 36 pour cent du taux de CRP, lequel était encore plus faible à la fin de l'essai, pour une réduction totale de 55 pour cent par rapport aux valeurs initiales. Les effets de Lipitor sur la variation du taux de CRP étaient fonction de la dose, la dose la plus élevée s'étant associée à des baisses significativement plus importantes.

Les baisses du taux de CRP étaient, en grande partie, indépendantes des baisses du taux de C-LDL qu'on a également observées dans les deux groupes étudiés. Après 26 semaines, les patients traités par Lipitor à 80 mg ont présenté des baisses significativement plus importantes du taux de C-LDL que ceux ayant reçu Lipitor à 10 mg (51 pour cent comparativement à 35 pour cent).

Les 2 doses de Lipitor (10 mg et 80 mg) ont été généralement bien tolérées.

La fréquence des effets indésirables, considérés par les investigateurs comme liés au traitement, a été de 8,2 pour cent dans le groupe sous 10 mg et de 11,8 pour cent dans le groupe sous 80 mg. Les effets indésirables les plus courants, dont la fréquence a été supérieure à 1 pour cent (groupe 10 mg et groupe 80 mg) ont été l'asthénie (1,8 pour cent et 1,8 pour cent, respectivement), l'élévation du taux de créatine kinase (1,8 pour cent et 0,6 pour cent), la myalgie (1,2 pour cent et 2,4 pour cent), la constipation (1,2 pour cent et 1,8 pour cent), l'élévation du taux d'aspartate aminotransférase (0 pour cent et 1,2 pour cent) et l'insomnie (0 pour cent et 1,2 pour cent). La majorité des effets indésirables observés dans les deux groupes a été d'intensité légère ou modérée; seulement 1,2 pour cent des patients de chacun des groupes ont signalé des effets secondaires graves.

Parrainé par Pfizer, cet essai a été mené par un comité directeur canado-français. Les patients ont été recrutés dans 65 centres de 7 pays.

À propos de Lipitor

Lipitor est un médicament d'ordonnance indiqué, tant chez l'adulte que chez les garçons et les filles (après l'apparition des premières règles) de 10 à 17 ans atteints d'hypercholestérolémie familiale hétérozygote, pour abaisser le taux sanguin de cholestérol LDL et d'autres matières grasses (tels les triglycérides), lorsque la réponse au régime alimentaire et à d'autres modifications du mode de vie n'est pas satisfaisante. Lipitor est aussi indiqué pour réduire le risque d'infarctus du myocarde chez l'adulte hypertendu ne présentant aucun signe clinique de maladie coronarienne, mais présentant au moins 3 facteurs de risque coronarien comme l'âge (55 ans ou plus), le tabagisme et le diabète de type 2.

De plus, Lipitor est indiqué pour réduire le risque d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral chez l'adulte atteint de diabète de type 2 et d'hypertension ne présentant aucun signe clinique de maladie coronarienne, mais présentant d'autres facteurs de risque, notamment : âge égal ou supérieur à 55 ans, rétinopathie, albuminurie ou tabagisme.

LIPITOR est généralement bien toléré. Les effets indésirables ont habituellement été légers et transitoires. Les effets indésirables les plus courants sont les troubles digestifs, les céphalées, la douleur, la myopathie et la fatigue.

À propos de Pfizer Canada

Pfizer Canada Inc. est la filiale canadienne de Pfizer Inc, première entreprise pharmaceutique à l'échelle mondiale. Pfizer découvre, met au point, fabrique et commercialise des médicaments d'ordonnance pour les humains et les animaux. L'engagement de Pfizer Canada à aider les consommateurs à mener une vie plus longue, plus saine et plus épanouissante va bien au-delà des médicaments innovateurs qu'elle propose. Pour en apprendre davantage sur la philosophie et les programmes Plus que des médicaments de Pfizer Canada, visitez le www.plusquedesmedicaments.ca



Effets secondaires de Lipitor ( montrent bien que ce genre des progrès sur ce genre de medocs sont encore souhaitables et possibles)



Lipitor est une drogue prévue pour aider le cholestérol inférieur. Le nom générique pour ce médicament de nom de marque est atorvastatin.

Quels sont les effets secondaires du médicament de cholestérol de Lipitor (atorvastatin) ?

Lipitor a été un traitement efficace pour beaucoup de gens à travers le pays qui souffrent de riche en cholestérol. Il abaisse votre cholestérol et abaisse, en conséquence, votre risque de crise cardiaque, maladie de coeur, le durcissement des artères et course.

Comme tous les médicaments de prescription, Lipitor peut causer quelques effets secondaires pendant votre traitement. Il y a eu des cas rares des problèmes de muscle et de foie se développant avec le traitement de Lipitor et d'autres médecines qui sont semblables. Tandis que vous prenez Lipitor, vous devez contacter votre docteur immédiatement si vous notez n'importe quelle douleur de muscle, faiblesse, ou tendresse peu commune et inexplicable. C'est particulièrement critique si vous éprouvez les symptômes ci-dessus avec une fièvre, des symptômes de la grippe, des douleurs gastro-intestinales (estomac/douleurs abdominales), la fatigue non expliquée, des tabourets pâles (résidus) ou l'urine foncée. Ceux-ci pourraient être les signes tôt des difficultés de foie ou de muscle.

Si vous éprouvez n'importe quels effets secondaires sérieux, vous devez discontinuer le traitement avec Lipitor et arranger une visite à la salle de secours. Si ce voyage de secours n'est pas une option, alors appeler votre docteur immédiatement.

Quels sont les effets secondaires les plus sérieux de Lipitor ?

Les effets secondaires sérieux de Lipitor incluent ; réactions allergiques (fermeture de la gorge, des lèvres gonflées, de la difficulté respirant, de gonfler du visage ou de la langue ; et urine diminuée ou rouille-colorée d'évasions de ruches), ou vision exceptionnellement trouble.

Quels sont les effets secondaires les plus communs que je pourrais éprouver ?

D'autres effets secondaires de Lipitor qui sont moins sérieux ne sont pas une telle douleur, mais il y ont une meilleure chance que vous devrez traiter eux. Ces effets secondaires incluent le mal de tête, le gaz excessif (flatulence), la nausée ou l'estomac bouleversé, ou une éruption. Si vous notez quelconque d'entre ces symptômes, vous ne devez pas cesser de prendre Lipitor, mais vous devriez contacter votre docteur aussitôt que possible.

Puisque la science n'est pas parfaite, il peut y avoir d'autres effets secondaires sans compter que ceux énumérés ici. Si vous éprouvez n'importe quel autre effet secondaire qui est peu commun, inexplicable ou particulièrement ennuyant, veiller à s'charger de l'entretien avec votre docteur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D@n (Daniel Beldio)



Nombre de messages : 3210
Age : 65
Localisation : Pays de l'Arbre et de l'Eau
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: NCX 6560 , ATHEROSCLEROSE ET LIPITOR   Mer 18 Mar - 20:20

Oulàlà ! Pwelcome !!! affraid
Ce n'est pas un endroit pour lire ce genre d'articles ! Evil or Very Mad
Car entre 2 Chimay drunken çà devient imbuvable ! lol 2
Merci quand même, l'article est fort intéressant... à jeun ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gérard HOUSSACK (Géga)



Nombre de messages : 202
Age : 64
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: NCX 6560 , ATHEROSCLEROSE ET LIPITOR   Mer 18 Mar - 20:38

Comme tous les médicaments de prescription, Lipitor peut causer quelques effets secondaires pendant votre traitement. Il y a eu des cas rares des problèmes de muscle et de foie se développant avec le traitement de Lipitor et d'autres médecines qui sont semblables. Tandis que vous prenez Lipitor, vous devez contacter votre docteur immédiatement si vous notez n'importe quelle douleur de muscle, faiblesse, ou tendresse peu commune et inexplicable. C'est particulièrement critique si vous éprouvez les symptômes ci-dessus avec une fièvre, des symptômes de la grippe, des douleurs gastro-intestinales (estomac/douleurs abdominales), la fatigue non expliquée, des tabourets pâles (résidus) ou l'urine foncée. Ceux-ci pourraient être les signes tôt des difficultés de foie ou de muscle

J'aurais appris une nouvelle expression Québequoise, ce soir...

Merci pour cet article, que j'ai lu, à jeun, moâ!

sante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D@n (Daniel Beldio)



Nombre de messages : 3210
Age : 65
Localisation : Pays de l'Arbre et de l'Eau
Date d'inscription : 09/02/2007

MessageSujet: Re: NCX 6560 , ATHEROSCLEROSE ET LIPITOR   Mer 18 Mar - 21:13

Razz Bonsoir Gérard ! Cela faisait un bail que je ne t'avais lu ! Wink
J'ai aussi adoré l'expression des "tabourets pâles" lol 2
Notre amie Québécoise Gapicoca (que l'on a pas lu ici également depuis très longtemps) pourrait nous en apprendre plein d'autres et surtout nous donner les significations !
J'espère que tout va bien pour vous.
Au plaisir de te lire voire de trinquer avec vous lors d'un prochain passage en Limousin ! Wink
sante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NCX 6560 , ATHEROSCLEROSE ET LIPITOR   

Revenir en haut Aller en bas
 
NCX 6560 , ATHEROSCLEROSE ET LIPITOR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Le coin du barman...-
Sauter vers: