AMicale des COXiens

Forum des actionnaires particuliers de NicOx
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Commentaires des résultats de la MAPA 112

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 14:45

Commentaires des résultats de la MAPA 112

A) Résultats
299 patients hypertendus de plus de 40 ans sous un ou 2 antiHTA

1) Ecart des PAS à 13 semaines de traitement
Naproxcinod 750 et Naproxène 500 : 2.7mmde Hg
Naproxcinod 750 et Ibuprofène 600 : 3.8mm de Hg
Naproxcinod 375 et Naproxène 250 : 1.1mm de Hg
Naproxcinod 375 et Ibuprofène 300 : 4.2mm de Hg

2) Ecart PAD à 13 semaines de traitement
Naproxcinod 750 et Naproxène 500 : 1.4mmde Hg
Naproxcinod 750 et Ibuprofène 600 : 0.7mm de Hg
Naproxcinod 375 et Naproxène 250 : 0.8mm de Hg
Naproxcinod 375 et Ibuprofène 300 : 1.7mm de Hg

3) Effets indésirables
Aucun effet indésirable grave
Le groupe Naproxcinod 375 est le groupe présentant le moins d’effets indésirables

B) Commentaires :
1) La méthodologie de la MAPA est particulièrement intéressante pour l’évaluation des variations de la pression artérielle au cours de la journée. Peu d’études existent, particulièrement sur le retentissement d’une molécule sur la pression artérielle au cours de la journée. Cette étude intéressera beaucoup les pharmacologues, cardiologues, et rhumatologues (ainsi que les autorités de santé). L’attrait marketing de cette étude est donc puissant.

2) L’AINS le plus prescrit, l’Ibuprofène, augmente davantage la pression artérielle systolique ou diastolique que le Naproxène. Le bénéfice sur la pression artérielle à prescrire le Naproxcinod 750 ou 375 par rapport à L’Ibuprofène 600 ou 300 est important.
a) Le gain sur la pression artérielle PAS du Naproxcinod 750 sur l’Ibuprofène 600 est 50% plus important que par rapport au Naproxène 500.

b) Le gain sur la pression artérielle PAS Naproxcinod 375 sur l’Ibuprofène 300 est 400% plus important que par rapport au Naproxène 250.

c) La comparaison de l’écart de la pression artérielle entre le Naproxcinod, le Naproxène et l’Ibubuprofène montre que Le Naproxène semble moins élever la pression artérielle PAS avec le dosage le plus faible (1.1mm de Hg vs 2.7mm de hg) alors que l’Ibuprofène montre la même forte hausse de pression artérielle que le dosage soit à 300 ou 600mg (3.8mm de hg vs4.2mm de Hg). Ceci pourrait témoigner d’un effet dose délétère pour le Naproxène alors que pour l’Ibuprofène la dose n’intervient pas, l’effet délétère sur la pression artérielle apparaît d’emblée.

d) La comparaison du gain obtenu sur la pression artérielle du Naproxcinod par rapport au Naproxène et à l’Ibuprofène est très intéressante.
Le gain de la pression artérielle PAD est 2 fois plus important avec le dosage à 750 que 375 vis-à-vis du Naproxène 500 ou 250.
Par contre le gain sur la PAD avec l’Ibuprofène est 2 fois plus important avec le dosage 300 qu’avec le dosage 600. Le faible nombre patient pourrait en être responsable.
Le gain du Naproxcinod sur la PAD est 2 fois plus important sur l’Ibuprofène.
Le Naproxène apparaît donc comme un AINS faisant moins augmenter la pression artérielle tant systolique que diastolique que l’Ibuprofène.
L’apport du NO, sur l’AINS faisant le moins augmenter la pression artérielle, montre une absence d’élévation de la pression artérielle sur 13 semaines du Naproxcinod (étude 304).
La comparaison des différents dosages du Naproxcinod au Naproxène et à l’Ibuprofène sur le retentissement de la pression artérielle après 13 semaines de traitement chez des patients hypertendus de plus de 40 ans montre que le Naproxcinod renforce la sécurité d’emploi sur la pression artérielle.
Le médicament le plus vendu, l’Ibuprofène, augmente le plus la pression artérielle. La cible marketing du Naproxcinod est donc l’Ibuprofène qui a la plus grosse part de marché.
La tolérance du Naproxcinod dans son plus faible dosage semble par ailleurs supérieure au Naproxène et à l’Ibuprofène.
L’argument marketing du Naproxcinod est donc puissant :
Le Naproxcinod montre une absence d’élévation de la pression artérielle par rapport au Naproxène (étude 304) et présente une sécurité d’emploi vis-à-vis des patients hypertendus plus importante que le Naproxène.
L’Ibuprofène avec un écart de 3.8 mm de Hg montre un risque de mortalité entre 4 et 7% supérieur au Naproxcinod. Le risque d’AVC mortel est entre 8 et 14% plus important avec l’Ibuprofène et le risque de décès des cardiopathies chroniques est de 5 à 9% plus important.
On remarquera l’intérêt important de la prescription du Naproxcinod 375 par rapport à l’Ibuprofène 300.


3) Dans l’étude 104 chez les hypertendus de plus de 50 ans. L’écart de la pression artérielle était de 4.4 mm de Hg diurne alors que l’écart était que de 2.4mm de Hg sur la journée au bout de 15 jours de traitement. Le gain diurne du Naproxcinod devrait donc être encore plus important par rapport au Naproxène et particulièrement vis-à-vis de l’Ibuprofène.

4) La comparaison du Naproxcinod 375 au Naproxène 250 est particulièrement intéressante montrant que l’ajout du NO au plus faible dosage du Naproxène montre une différence de pression artérielle en faveur du Naproxcinod. Jusqu’alors le Naproxcinod 375 était comparé au Naproxène 500. On pouvait donc se demander quelle était la part de la diminution du dosage du Naproxène dans l’écart des pressions artérielles constaté entre le Naproxcinod 375 et le Naproxène 500 et douter de l’intérêt du Naproxcinod 375. Cette étude établie un gain par rapport au dosage équivalent du Naproxène et de l’Ibuprofène.

5) Le marché des AINS.
85% des AINS sont des AINS génériqués dont l’intérêt est le prix avec un faible marketing des laboratoires.
Chaque part de marché gagné sur un AINS correspond à un chiffre d’affaire élevé car le Naproxcinod sera plus cher qu’un générique (au moins équivalent au Celebrex). Le Celebrex avec 10% de part de marché a 35% du CA des génériques.
L’Ibuprofène a 24% de part de marché et le Naproxène 14%.
Le potentiel de blockbuster du Naproxcinod est donc réel.

Au total
Le Naproxcinod 375 semble d’un grand intérêt.
Le Naproxcinod 750 confirme sa supériorité tensionnelle chez les patients à risque cardio-vasculaires, hypertendus de plus de 40 ans avec la technique MAPA sur l’absence d’élévation de la pression artérielle vis-à-vis du Naproxène et encore plus vis-à-vis de l’Ibuprofène, AINS génériqué le plus prescrit.
Cette étude devrait particulièrement intéresser les candidats partenaires. Le gain potentiel de mortalité sous AINS devrait être particulièrement visé par les équipes de marketing.
Une donnée très intéressante reste à exploiter : la variation de la pression artérielle avant traitement comparée à celle après 13 semaines de traitement chez le même patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: bonjour Philippe   Ven 19 Déc - 14:49

une très grand merci et bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
picotam



Nombre de messages : 174
Date d'inscription : 02/06/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 14:50

Une fois de plus, merci Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vinsse

avatar

Nombre de messages : 515
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 14:52

merci dottore es naproxcinod

bonne fin d'année
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeanCox

avatar

Nombre de messages : 1008
Age : 63
Date d'inscription : 19/12/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 14:54

Merci beaucoup Philippe, c'est un régal de te lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel S.



Nombre de messages : 508
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 14:54

OK! Phillipe.
Les résultats semblent intéressants, pardon attrayants.....
Peux-tu m'expliquer le choix des doses d'ibuprofene 600 ou 300mg, alors qu'en France, nous prescrivons à 200 ou 4OOmg 3 fois par jour maxi.
Est-ce une habitude américaine?
Deux prises par jour seulement?
Merci!


Dernière édition par daniel sanner le Ven 19 Déc - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laurent



Nombre de messages : 339
Age : 48
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 14:55

merci et surtout respect!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p.lalau



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 05/03/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 14:57

Merci beaucoup, Philippe, mais quid des effets G.I. dans tout ça ? Il m'avait semblé dans la 303 qu'ils étaient quasi-nuls, tu ne penses pas que ça devrait aussi jouer ? Pourquoi ne pas communiquer là-dessus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 21:35

La communication sur les effets secondaires devrait justifier une communication propre. On peut penser que les effets secondaires sont favorables sinon il aurait été préférable de les "passer" maintenant.
Les doses d'Ibuprofène sont effectivement plus importantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bcvht

avatar

Nombre de messages : 232
Age : 50
Localisation : essonne ( 91 )
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 22:06

merci philippe Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kheops

avatar

Nombre de messages : 198
Age : 43
Localisation : paris + oise
Date d'inscription : 08/05/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 22:34

Merci infiniment Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fredmart



Nombre de messages : 9
Localisation : 56 Morbihan
Date d'inscription : 21/08/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 22:52

merci cea remonte le moral pour le futur a deaut du cours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Ven 19 Déc - 23:58

Un grand merci Philippe pour cette nouvelle analyse. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Nutriox

avatar

Nombre de messages : 653
Age : 44
Localisation : 78
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 0:52

Merci, pour les précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soufab



Nombre de messages : 154
Age : 58
Localisation : Pas de calais
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 1:07

Merci Philippe

Question de néophyte : quelle est la PA qui sera la plus regardée par le corps médical?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 1:35

Les renseignements apportés par la PAS et la PAD sont différents
L'élévation de la PAS est un important facteur de risque de l'AVC.
La PAD témoigne de l'élasticité de la paroi des vaisseaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier Guyonnet(nicoxyd)
Admin
avatar

Nombre de messages : 2361
Age : 59
Localisation : Seine et Marne (77)
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 5:15

daniel sanner a écrit:

Peux-tu m'expliquer le choix des doses d'ibuprofene 600 ou 300mg, alors qu'en France, nous prescrivons à 200 ou 4OOmg 3 fois par jour maxi.

Dans son enthousiasme, Philippe a inventé un dosage de l'ibuprofène : en fait, seul le 600 a été comparé aux napro 375 et 750. Le 300 n'existait pas dans l'étude.

Mais ceci ne répond pas à ta question, je te l'accorde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luky luké

avatar

Nombre de messages : 248
Age : 66
Localisation : Nouveau résident à Panama
Date d'inscription : 29/05/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 11:23

Merci Philippe pour toutes ces précisions et surtout la clarté de tes commentaires, compréhensibles pour le néophyte que je suis.
BRAVO !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.belle-oiselle.com
foufoux

avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 11:51

Pour Daniel : pour Rappel en shématisant : l'Ibuprofene est antalgique jusque 1.2 g/jour et peut etre utilisé en AINS jusque 2.4g/j ... Donc : si on avait donné 400mg 3x/jour : surtout composante antalgique de cet AINS alors qu'à 3x600 : composante anti-inflammatoire ... certainement l'explication AMHA ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foufoux

avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 12:17

Il faut tjrs demander conseil à son pharmacien ... Laughing


Voici un copier coller de la posologie de l' Antarene 400 :


Posologie
:
Réservé à l'adulte (plus de 15 ans).
- Indications rhumatologiques:
. traitement d'attaque : 2 comprimés à 400 mg, 3 fois par jour, soit 2400 mg par jour.
. traitement d'entretien : 1 comprimé à 400 mg, 3 à 4 fois par jour, soit 1200 à 1600 mg par jour.
- Dysménorrhée : 1 comprimé à 400 mg par prise, à renouveler si nécessaire, sans dépasser 4 comprimés à 400 mg par jour (soit 1600 mg par jour).
- Affections douloureuses et/ou états fébriles : 1 comprimé à 400 mg par prise, à renouveler si nécessaire, sans dépasser 3 comprimés à 400 mg par jour (soit 1200 mg par jour).
Fréquence et moment d'administration :
Les comprimés sont à prendre de préférence au cours d'un repas.
Les prises systématiques permettent d'éviter les oscillations de douleur ou de fièvre. Elles doivent être espacées d'au moins 6 heures.

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel S.



Nombre de messages : 508
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 13:53

Ok! Foufoux,
Mais,
En pratique, l'ibuproféne est rarement employé en France comme AINS en rhumatologie; toujours sur des périodes courtes(quelques jours) aux doses dépassant 1200mg.....Effets secondaires fréquents sans gain d'efficacité.
Dans les dysménorrhées, tt de 2/3 jours.
AMHA, le marché eût été plus sensible à une différenciation Napro/Ibu, dans les indications habituelles. ie: douleurs, fiévre.....D'autant que ce marché est vaste.

Amitiés
Daniel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
foufoux

avatar

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 14:00

toutes les études du napro ont quand meme été faites dans un contexte rhumato qu'est l'arthrose ... je vois plutot ça comme ça pour depot FDA sinon pour le reste : suis OK ... tres peu voire quasi aucune utilisation hors hopital de l'ibuprofene > 1200 mg/jour ( pb gastro et CV ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Chèvre

avatar

Nombre de messages : 1214
Date d'inscription : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 14:08

comment le 375 peut reduire plus les tas et tad que le 750 contre l'ibuprofene 600?


quelqu'un a t'il une explication pour une simple Chèvre

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel S.



Nombre de messages : 508
Date d'inscription : 14/08/2008

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Sam 20 Déc - 15:13

Bjr La Chèvre,

On ne peut pas parler de réduction des TAS ou TAD, mais d'une moindre variation tensionnelle à la hausse..... Les AINS ne sont pas des antihypertenseurs; heureusement, c'est déjà assez compliqué comme ça.....
Nous n'avons pas(à ma connaissance) d'explication scientifiquement démontrée; il s'agit de données statistiques, sujettes à variations selon les lots de patients choisis, les malades déjà ou non hypertendus.....Toutes données qui ne sont pas accessibles actuellement, réservées aux professionnels, aux communications ultérieures (décisives?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Vaillantpvailla8



Nombre de messages : 1765
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   Lun 29 Déc - 12:47

Effectivement le dosage 300 de l'Ibuprofène n'a pas été testé (merci Olivier).
J'ai revu les résultats cela ne change pas grand chose. J'ai refait une nouvelle version qui a peu de changement.
L'Ibuprofène reste un AINS qui augmente davantage la pression artérielle que le Naproxène. La comparaison des pressions artérielles au Naproxcinod est donc encore davantage en faveur du Naproxcinod que de l'Ibuprofène.
Cette différence pourrait être atténuée par le dosage élevé de l'Ibuprofène comme l'a fait remarquer Daniel. Cependant il faut rappeler que les résultats de la MAPA 111 comportaient un dosage suprathérapeutique du Naproxcinod (1125mg) a été testé durant 3 semaines. Le dosage plus important de l'Ibuprofène que celui habituellement utilisé n'enlève rien à l'intérêt du Naproxcinod par rapport à l'Ibuprofène.
Le dosage plus élevé, à dosage anti inflammatoire (comme l'a fait remarquer Foutoux) pourrait être regardé avec intérêt par les rhumatologue qui peuvent être amener à prescrire de l'Ibuprofène à forte dose pour les rhumatismes inflammatoires (spondylarhrite ankylosante, polyarthrite rhumatoide ou psoriasique...) voire à d'autres maladies de systémes avec retentissement rénal comme le Lupus.

Commentaires des résultats de la MAPA 112 (nouvelle version légérement modifiée).
A) Résultats
299 patients hypertendus de plus de 40 ans sous un ou 2 antiHTA

1) Ecart des PAS à 13 semaines de traitement
Naproxcinod 750 et Naproxène 500 : 2.7mmde Hg
Naproxcinod 750 et Ibuprofène 600 : 3.8mm de Hg
Naproxcinod 375 et Naproxène 250 : 1.1mm de Hg
Naproxcinod 375 et Ibuprofène 600 : 4.2mm de Hg

2) Ecart PAD à 13 semaines de traitement
Naproxcinod 750 et Naproxène 500 : 1.4mmde Hg
Naproxcinod 750 et Ibuprofène 600 : 0.7mm de Hg
Naproxcinod 375 et Naproxène 250 : 0.8mm de Hg
Naproxcinod 375 et Ibuprofène 600 : 1.7mm de Hg

3) Effets indésirables
Aucun effet indésirable grave
Le groupe Naproxcinod 375 est le groupe présentant le moins d’effets indésirables

B) Commentaires :
1) La méthodologie de la MAPA est particulièrement intéressante pour l’évaluation des variations de la pression artérielle au cours de la journée. Peu d’études existent, particulièrement sur le retentissement d’une molécule sur la pression artérielle au cours de la journée. Cette étude intéressera beaucoup les pharmacologues, cardiologues, et rhumatologues (ainsi que les autorités de santé). L’attrait marketing de cette étude est donc puissant.

2) L’AINS le plus prescrit, l’Ibuprofène, augmente davantage la pression artérielle systolique ou diastolique que le Naproxène. Le bénéfice sur la pression artérielle à prescrire le Naproxcinod 750 ou 375 par rapport à L’Ibuprofène 600 est important.
a) Le gain sur la pression artérielle PAS du Naproxcinod 750 sur l’Ibuprofène 600 est 50% plus important que par rapport au Naproxène 500.

b) Le gain sur la pression artérielle PAS Naproxcinod 375 sur l’Ibuprofène 600 est 400% plus important que par rapport au Naproxène 250.

c) La comparaison de l’écart de la pression artérielle entre le Naproxcinod, le Naproxène et l’Ibubuprofène montre que Le Naproxène semble moins élever la pression artérielle PAS avec les dosages les plus faible (1.1mm de Hg vs 2.7mm de Hg). L’augmentation de la dose de Naproxène induit une augmentation de la pression artérielle de 150%. Cette augmentation de la PAS est compensée (au moins partiellement) par l’ajout de NO d’où l’augmentation de l’écart.

L’Ibuprofène montre légère hausse de la pression artérielle avec le dosage soit 600mg par rapport au Naproxcinod 750 et 375 (3.8mm de hg vs 4.2mm de Hg).
La comparaison des PAS avec la dose la plus faible de Naproxène (375) n’induit qu’une diminution de l’écart de 10% par rapport à l’Ibuprofène. Cette diminution se fait sur une moyenne de mesures, il pourrait être intéressant de connaître les mesures de la journée.

d) La comparaison du gain obtenu sur la pression artérielle du Naproxcinod par rapport au Naproxène et à l’Ibuprofène est très intéressante.
Le gain de la pression artérielle PAD est 2 fois plus important avec le dosage à 750 que 375 vis-à-vis du Naproxène 500 ou 250.
Il semblerait que l’Ibuprofène ait un effet délétère sur la PAD de 0.7mm de Hg plus important qu’avec le Naproxène. Ce qui correspond à une augmentation de la PAD de 100% par rapport au Naproxcnène.
Le gain du Naproxcinod sur la PAD est 2 fois plus important sur l’Ibuprofène.
Le Naproxène apparaît donc comme un AINS faisant moins augmenter la pression artérielle tant systolique que diastolique que l’Ibuprofène.
L’apport du NO, sur l’AINS faisant le moins augmenter la pression artérielle, montre une absence d’élévation de la pression artérielle sur 13 semaines du Naproxcinod (étude 304).
La comparaison des différents dosages du Naproxcinod au Naproxène et à l’Ibuprofène sur le retentissement de la pression artérielle après 13 semaines de traitement chez des patients hypertendus de plus de 40 ans montre que le Naproxcinod renforce la sécurité d’emploi sur la pression artérielle.
Le médicament le plus vendu, l’Ibuprofène, augmente le plus la pression artérielle. La cible marketing du Naproxcinod est donc l’Ibuprofène qui a la plus grosse part de marché.
La tolérance du Naproxcinod dans son plus faible dosage semble par ailleurs supérieure au Naproxène et à l’Ibuprofène.
L’argument marketing du Naproxcinod est donc puissant :
Le Naproxcinod montre une absence d’élévation de la pression artérielle par rapport au Naproxène (étude 304) et présente une sécurité d’emploi vis-à-vis des patients hypertendus plus importante que le Naproxène.
L’Ibuprofène avec un écart de 3.8 mm de Hg montre un risque de mortalité entre 4 et 7% supérieur au Naproxcinod. Le risque d’AVC mortel est entre 8 et 14% plus important avec l’Ibuprofène et le risque de décès des cardiopathies chroniques est de 5 à 9% plus important.
On remarquera l’intérêt important de la prescription du Naproxcinod 375 par rapport à l’Ibuprofène 300.


3) Dans l’étude 104 chez les hypertendus de plus de 50 ans. L’écart de la pression artérielle était de 4.4 mm de Hg diurne alors que l’écart était que de 2.4mm de Hg sur la journée au bout de 15 jours de traitement. Le gain diurne du Naproxcinod devrait donc être encore plus important par rapport au Naproxène et particulièrement vis-à-vis de l’Ibuprofène.

4) La comparaison du Naproxcinod 375 au Naproxène 250 est particulièrement intéressante montrant que l’ajout du NO au plus faible dosage du Naproxène montre une différence de pression artérielle en faveur du Naproxcinod. Jusqu’alors le Naproxcinod 375 était comparé au Naproxène 500. On pouvait donc se demander quelle était la part de la diminution du dosage du Naproxène dans l’écart des pressions artérielles constaté entre le Naproxcinod 375 et le Naproxène 500 et douter de l’intérêt du Naproxcinod 375. Cette étude établie un gain par rapport au dosage équivalent du Naproxène.

5) Le marché des AINS.
85% des AINS sont des AINS génériqués dont l’intérêt est le prix avec un faible marketing des laboratoires.
Chaque part de marché gagné sur un AINS correspond à un chiffre d’affaire élevé car le Naproxcinod sera plus cher qu’un générique (au moins équivalent au Celebrex). Le Celebrex avec 10% de part de marché a 35% du CA des génériques.
L’Ibuprofène a 24% de part de marché et le Naproxène 14%.
Le potentiel de blockbuster du Naproxcinod est donc réel.

Au total
Le Naproxcinod 375 semble d’un grand intérêt.
Le Naproxcinod 750 confirme sa supériorité tensionnelle chez les patients à risque cardio-vasculaires, hypertendus de plus de 40 ans avec la technique MAPA sur l’absence d’élévation de la pression artérielle vis-à-vis du Naproxène et encore plus vis-à-vis de l’Ibuprofène, AINS génériqué le plus prescrit.
Cette étude devrait particulièrement intéresser les candidats partenaires. Le gain potentiel de mortalité sous AINS devrait être particulièrement visé par les équipes de marketing.
Une donnée très intéressante reste à exploiter : la variation de la pression artérielle avant traitement comparée à celle après 13 semaines de traitement chez le même patient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Commentaires des résultats de la MAPA 112   

Revenir en haut Aller en bas
 
Commentaires des résultats de la MAPA 112
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Résultats BAFM
» Plate-forme EADS C295 MPA
» Fin d'année
» Bonsoir, bonsoir !!!
» les derniers commentaires des soeurs ADEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMicale des COXiens :: Forum public :: Echanges sur NicOx-
Sauter vers: